Prise de décisions : les dirigeants négligent les données


Dominique Lemoine - 03/10/2014

Les dirigeants d’entreprise feraient moins confiance aux données qu’à l’intuition et à l’expérience quand ils prennent des décisions, selon une étude.Illustration du concept de sécurité des données ou des centres de données

L’entité canadienne du cabinet de services professionnels PricewaterhouseCoopers (PwC) affirme que les dirigeants doivent encore prendre conscience du rôle potentiel des mégadonnées en matière de prise de décision.

Sur la base d’une étude réalisée par l’Economist Intelligence Unit (EIU) et commanditée par PwC, PwC Canada estime qu’environ un quart des dirigeants à l’échelle mondiale et au Canada se seraient appuyés sur des analyses de données pour prendre leur dernière grande décision.

À la place, 58 % des répondants dans le monde et 73 % des répondants au Canada se seraient plutôt fiés à leur instinct, c’est-à-dire à leur intuition et à leur expérience ou aux conseils et à l’expérience d’autrui.

De plus, environ un répondant sur trois dans le monde et un répondant sur deux au Canada auraient estimés que le processus décisionnel de leur entreprise est « fortement » axé sur les données.

Parmi les obstacles à une utilisation accrue des données dans la prise de décisions, 35 % des répondants dans le monde et 43 % des répondants au Canada auraient mentionné la qualité, l’exactitude et l’exhaustivité des données. De plus, 46 % des répondants dans le monde et 70 % des répondants au Canada auraient pointé du doigt un problème d’accessibilité des données en temps opportun.




Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+