Perte de renseignements personnels à l’OCRCVM


Jean-François Ferland - 16/04/2013

L’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières rapporte la perte d’un appareil qui contenait des renseignements personnels de dizaines de milliers de clients de maisons de courtage.Logo de l'OCRCVM

L’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM), un organisme d’autoréglementation qui surveille les courtiers en placement et les opérations effectuées sur les marchés des titres de capitaux propres et des titres de créance, a dévoilé il y a quelques jours qu’un appareil portable contenant des renseignements personnels de clients de maisons de courtage avait été égaré.

Or, dans une mise à jour qui a été publiée le 15 avril, l’OCRCVM annonce que l’appareil contenait des renseignements personnels d’environ 52 000 clients de trente-deux maisons de courtage au Canada.

Lors du dévoilement de la perte de l’appareil contenant ces données, l’OCRCVM avait indiqué qu’une enquête interne avait été menée et que les services d’un expert en sécurité et en sécurité informatique avaient été retenus afin de déterminer l’information que contenait l’appareil.

L’organisme avait indiqué également que les maisons de courtage impliquées dans l’incident avaient été avisées de la situation et qu’une lettre serait envoyée aux clients de ces maisons de courtage afin de leur indiquer des mesures supplémentaires à prendre pour la protection de leurs renseignements personnels. D’autre part, l’OCRCVM a avisé les commissaires à la protection de la vie privée qui sont en activités au Canada et dans les provinces canadiennes où se trouvent les maisons de courtage et les clients touchés par cet événement.

Précisions

Dans sa plus récente mise à jour, l’OCRCVM précise que ces renseignements ont été obtenus dans le cours d’examens de conformité non en réponse à des plaintes contre des maisons de courtage ou des conseillers en placement.

« Les maisons de courtage touchées ne sont nullement responsables de cet incident malheureux », déclare l’OCRCVM dans un communiqué.

L’OCRCVM indique qu’un centre d’appels a été établi pour les clients des maisons de courtage et que des dispositions ont été prises afin qu’une alerte soit ajoutée gratuitement aux dossiers de crédit de ses clients jusqu’en 2019 à la firme Equifax Canada.

« L’OCRCVM dispose de politiques rigoureuses qui prescrivent que l’information qu’il recueille soit protégée, ce qui aurait dû empêcher cet incident malheureux. L’OCRCVM a immédiatement entrepris un examen exhaustif de ses politiques, procédures et protocoles de technologie de l’information et d’affaires afin de resserrer les contrôles de sécurité déjà en place », avait indiqué l’organisme lors du dévoilement de la perte de l’appareil portable.

L’OCRCVM exploite un siège social à Toronto ainsi que des bureaux à Montréal, Calgary et Vancouver.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+