Logiciels de rançon bientôt sur un poignet près de vous


Dominique Lemoine - 11/08/2015

L’Internet des objets pourrait devenir le prochain hôte logique pour les logiciels de rançon, selon Symantec.

(Image : Thinkstock)

(Image : Thinkstock)

Computer Dealer News rapporte que la fournisseur de produits de sécurité informatique Symantec affirme dans un rapport qu’il n’y aurait pas un grand pas à franchir en matière de code pour que ces logiciels malveillants en prolifération puissent être utilisés pour détraquer des montres intelligentes qui sont aussi en prolifération.

« Les tendances technologiques commencent à présenter de nouvelles opportunités à des personnes mal intentionnées pour accroître la portée des logiciels de rançon », soutiendrait Symantec, sur la base d’expérimentations effectuées avec un téléphone Android, une montre intelligente Moto 360 et un logiciel de rançon existant conçu pour les téléphones intelligents.

Symantec aurait ajouté que le rétablissement des montres impliquerait une remise à leur état initial, ainsi que s’attendre à voir apparaître des logiciels de rançon spécifiquement conçus pour les montres intelligentes.

Lire l’article au complet sur le site Internet de Computer Dealer News, une publication sœur de Direction informatique (en anglais)

Lire aussi :

Les rançongiciels Android évoluent d’un autre niveau

Flou juridique autour des montres intelligentes au volant

Montres intelligentes et bracelets numériques : un marché en phase d’évolution




Tags: , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+