Les réseaux d’entreprise pourront-ils soutenir l’Internet des objets?


Jean-François Ferland - 30/06/2014

La majorité des professionnels en TI interrogés lors d’un sondage se préparaient à supporter l’Internet des objets, mais 57 % avaient des réseaux qui fonctionnaient déjà à plein rendement.Représentation du concept d'Internet des objets

Lors d’un sondage, effectué en mai dernier auprès de 400 professionnels des TI des États-Unis et du Royaume-Uni par la firme Coleman Parkes Research, pour le compte du fournisseur américain de solutions de contrôle des réseaux Infoblox, 90 % des participants ont dit qu’ils étaient à planifier ou implanter des solutions qui permettront à leurs réseaux de répondre à la demande croissante qui sera liée à l’Internet des objets.

D’autre part, 78 % des répondants ont dit qu’ils avaient suffisamment de budgets pour soutenir les déploiements liés à l’Internet des objets. 89 % des participants au sondage ont dit croire qu’il était assez probable ou très probable qu’ils obtiennent plus d’argent à cet effet au cours des douze prochains mois.

À propos des ressources humaines nécessaires pour les déploiements liés à l’Internet des objets, 75 % des participants au sondage ont estimé qu’ils avaient assez de personnes en place. 73 % des répondants ont dit croire qu’il était assez probable ou très probable qu’ils obtiennent plus de ressources humaines à cette fin au cours de la prochaine année.

Capacité et sécurité

Lors du sondage, 86 % des répondants ont dit comprendre ce qui sera requis quant à leurs réseaux afin de soutenir les déploiements liés à l’Internet des objets et 46 % ont dit qu’ils s’attendaient à ce que ces déploiements aient lieu dans leurs réseaux existants. Or, 57 % des répondants ont fait état d’une exploitation à plein rendement de leurs réseaux actuels.

Pour 54 % des professionnels des TI interrogés, la gestion de l’infrastructure de réseau sera une priorité élevée au sein de leurs organisations.

« Les entreprises disent être prêtes pour l’Internet des objets et y voient des opportunités potentielles. Toutefois, tel qu’il en est aujourd’hui, il peut ne pas y avoir assez de capacité dans les réseaux pour soutenir la demande qui accompagnera l’explosion anticipée du nombre d’appareils connectés », indique Infoblox.

Également, 63 % des répondants ont dit voir en l’Internet des objets une menace pour la sécurité des réseaux. « Avec tant d’objets et d’adresses IP qui s’ajoutent, c’est important pour les équipes de réseautique de suivre ce qui se passent dans leurs réseaux à tout moment, et aussi de garder en tête que ces objets et adresses IP sont de potentiels maillons faibles d’une infrastructure technologique d’organisation », mentionne Cricket Liu, responsable principal de l’infrastructure chez Infoblox.

D’autre part, 74 % des participants au sondage ont dit que leur organisation avait un plan intégré en matière de déploiement de l’Internet des objets et que de tels déploiements ne pouvaient avoir lieu dans l’implication de l’équipe des technologies de l’information. Toutefois, 56 % des répondants au sondage ont convenu qu’il était difficile pour les gestionnaires de TI de contrôler où ont lieu  les déploiements liés à l’Internet des objets au sein de l’organisation. 45 % des participants ont dit ne pas avoir suffisamment d’information de la part des équipes des secteurs d’activité pour gérer ces déploiements.




Tags: , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+