Le crime informatique a atteint l’âge adulte, selon McAfee


Dominique Lemoine - 10/03/2014

L’éditeur McAfee relève le rôle clé de l’industrie du programme malveillant du « Web invisible » dans les attaques et violations de données de l’automne 2013.Illustration du concept de sécurité informatique

L’éditeur de solutions de sécurité McAfee, qui appartient à Intel, vient de publier un rapport consacré aux menaces informatiques qui ont eu lieu durant le quatrième trimestre 2013.

McAfee y considère que cette période sera reconnue comme celle lors de laquelle le crime informatique est devenu une réalité pour plus de gens que jamais auparavant. Cette réalité aura été perceptible notamment aux utilisateurs d’appareils mobiles et aux entreprises qui utilisent des systèmes informatiques de gestion de l’information sur les ventes et les inventaires.

Également, la période aurait été caractérisée par l’utilisation de techniques telles que les rançongiciels (ransomware en anglais), soit des logiciels malveillants qui permettent de verrouiller un ordinateur ou de chiffrer des données afin d’exiger de l’argent pour en rétablir l’accès.

De plus, le rapport de McAfee mentionne que l’utilisation de programmes malveillants à signature numérique d’apparence légitime aurait triplée en 2013 grâce aux réseaux de diffusion de contenu et à la manipulation de certificats de sécurité.

McAfee propose comme explications la facilité croissante d’acheter des programmes malveillants en ligne et d’y vendre des informations provenant de cartes de crédit volées ainsi que d’autres données personnelles.

L’éditeur McAfee souligne que cette vague est survenue à un moment où l’industrie du commerce de détail cherchait justement à rassurer les consommateurs quant à la sécurité de leurs transactions.




Tags: , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+