Fin du soutien de versions d’Internet Explorer : les impacts dans les organisations


Jean-François Ferland - 12/08/2014

La décision de Microsoft de terminer prématurément le soutien de versions du fureteur Internet Explorer aura des conséquences pour certaines organisations, souligne Computerworld.Logo d'Internet Explorer

Selon un article publié par le portail Computerworldla décision de Microsoft de mettre fin au soutien technique de plusieurs versions de son fureteur Internet en même temps constitue une répudiation d’une politique qui a été établie par l’éditeur il y a dix ans.

Selon cette politique, Microsoft s’engageait à soutenir une version d’Internet Explorer tant et aussi longtemps que le système d’exploitation qui l’intégrait était soutenu.

Ainsi, Internet Explorer 7 devait être soutenu jusqu’au 11 avril 2017, soit la date de fin du soutien de Windows Vista. Internet Explorer 8 et 9, d’autre part, devaient être supportés jusqu’au 14 janvier 2020, soit la date de la fin du soutien de Windows 7. Internet Explorer 10 devait être soutenu jusqu’au 9 avril 2023, soit la date de la fin du soutien de Windows 8.

Computerworld indique que Microsoft retranchera une année de soutien pour Internet Explorer 7, quatre années de support pour Internet Explorer 8 et 9 et sept années de soutien pour Internet Explorer 10.

Avantages et inconvénients

Des analystes interrogés indiquent que la décision de Microsoft vise à mettre fin à l’utilisation de versions d’Internet Explorer qui comportent des vulnérabilités et peuvent entraîner des brèches de sécurité, mais aussi à réduire les coûts liés au soutien de ces fureteurs.

Un autre analyste indique que la décision s’inscrit dans un changement de culture amorcé par le nouveau dirigeant de Microsoft, Satya Nadella, qui vise l’accélération des parutions de logiciels et une efficacité accrue des équipes de développement.

Toutefois, un analyste de Gartner estime que cette décision de Microsoft aura des répercussions importantes dans certaines organisations qui utilisent des logiciels de l’éditeur américain.

« J’ai parlé à des organisations qui ont dit qu’elles auraient déjà déployé Windows 8 si elles n’avaient pas eu à mettre à niveau Internet Explorer », déclare Michael Silver, vice-président et directeur de la recherche à la firme américaine Gartner.

« Il s’agit d’une autre façon pour Microsoft de persuader – ou forcer – les organisations à se mettre à jour. Pour certaines, notamment dans des industries réglementées, ce sera très difficile [à accomplir] », ajoute-t-il.

Lire l’article au complet dans le site de Computerworld




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+