Baromètre AQT 2016 : l’infonuagique fait sa place au Québec


Fanny Bourel - 21/09/2016

Comme chaque année depuis 2010, l’Association québécoise des technologies (AQT) dresse le portrait du secteur des TIC au Québec à travers son Baromètre de compétitivité.Illustration du concept d'informatique en nuage

Selon cette édition 2016, le paysage des TI québécoises est essentiellement composé de PME de moins de 50 employés – le nombre moyen de salariés s’élève à 35  – possédant en moyenne 20 ans d’existence et générant un revenu moyen annuel de 4,75 millions de dollars. Plus de 60 % d’entre elles ont vu leurs recettes croître l’an dernier. Ce pourcentage monte à 79 % chez les entreprises créées à partir 2006.

La moitié de leurs revenus provient de la vente de services, devant la vente de logiciels (32 %). Pour la première fois, le Baromètre de compétitivité AQT s’est penché sur l’usage de l’infonuagique dans le vente de solutions logicielles. Ce sont donc 34 % des logiciels qui sont livrés ainsi. Une proportion qui grimpe à 55 % parmi les entreprises fondées après 2006.

Autre enseignement de cette enquête : 28 % du personnel est affecté à la recherche et au développement. Un taux qui a légérement diminué alors que la part des employés en service à la clientèle et en soutien technique augmente pour atteindre 26 %.

Le Québec contribue à hauteur de 21 % au PIB total du secteur canadien des TIC. Si 31 % des recettes des entreprises canadiennes en TI sont issues de l’exportation, ce chiffre n’est que 23 % pour les compagnies québécoises.

Lire aussi :

Entreprises en TIC : baisse du recours aux crédits d’impôts

AQT : baromètre et revendications 2016

Transfert et maillage à Québec par l’AQT




Tags: , , , , , , , , , , , , ,