Adobe propose une plateforme d’autogestion communication/TI


Dominique Lemoine - 20/06/2011

Adobe lance un logiciel destiné à faciliter pour les grandes entreprises l’autogestion concertée de leurs stratégies de communication avec les consommateurs et de l’évolution des technologies de l’information sur lesquelles elles doivent être déployées.

Offert à partir de l’automne en anglais et en français, Adobe Digital Enterprise Platform vise par cette concertation marketing et nouvelles technologies à diversifier les solutions à la disposition des entreprises pour améliorer l’expérience du consommateur. Une nécessité, car « les gens et les consommateurs ont considérablement plus de pouvoir qu’avant dans les décisions qu’ils prennent ».

Mais le directeur principal des solutions informatiques destinées à l’industrie chez Adobe, Rob Pinkerton, ajoutait en contrepartie (lors d’une conférence téléphonique le 16 juin) observer que « malgré ses nouvelles habiletés, le comportement du consommateur correspond à des modèles est qu’il demeure prévisible ».

Sauf que pour trouver, se démarquer et retenir, il faut se différencier sur la manière dont on livre les biens et services, et pour cela, un contenu de commercialisation doit pouvoir être adapté aux dernières innovations, a-t-il expliqué, ajoutant que « les nouveaux canaux d’interaction changent la manière dont les consommateurs s’engagent ».

Créer, stocker, gérer, appliquer et réutiliser du contenu sur canaux multiples

Le logiciel ADEP permet à du personnel de l’interne (équipes de TI et de commercialisation), de créer, stocker en un seul endroit, gérer, appliquer et réutiliser du contenu destiné à l’expérience du client sur différentes plateformes de communication avec les consommateurs, clients potentiels et clients.

Images, logos, photographies et vidéos devant servir à des campagnes publicitaires; sondages; applications; modèles de gestion de compte par les clients; modèles de lettres aux clients, etc. Actifs numériques conservés pour pouvoir être réutilisés d’une technologie à une autre : Internet, médias sociaux, tablettes, téléphones mobiles et intelligents, panneaux, etc.

Le logiciel doit permettre l’interactivité entre entreprise et clientèle, ainsi que la mesure de l’efficacité des stratégies d’approche du consommateur et de la livraison des biens et services. « Un logiciel qui aide nos clients à gérer leur expérience client, un outil dont les entreprises ont besoin pour répondre aux besoins de consommateurs », dit Rob Pinkerton.

Selon lui, les entreprises connaîtront les préférences, besoins et moyens de communication des consommateurs d’aujourd’hui, si elles se donnent les moyens de s’aventurer en profondeur dans leur parcours de magasinage, sensibilités et contextes (ex.: recherche de produits en ligne, réception d’une publicité de produit sur un appareil mobile, etc.).

Un émulateur est intégré au logiciel pour permettre la conception de publicités en fonction de l’évolution d’Internet et des différents types d’appareils mobiles. Ce qui permet de répondre à la fois au besoin d’évolution constante du monde du marketing (habileté d’affaires) et au besoin du monde des technologies de l’information de contrôler le changement (habileté des concepteurs), dans un développement « agile » et souple.

« Les gens de TI n’ont plus besoin de négocier chaque fois qu’ils veulent faire un changement à une application », ajoute Rob Pinkerton. Il soutient que le logiciel rendra facile l’amélioration de l’expérience client, autant que Facebook a rendu facile le processus de se faire des amis et YouTube le partage de vidéos en ligne.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juin de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+