Prix Ingénieux 2017 : analyse infonuagique en temps réel des chantiers


Brian Jackson - 13/12/2017

Lorsqu’un chef de chantier de PCL Constructors a maintenu, à tort, que le calendrier de son projet était respecté, son patron n’a pas eu besoin d’en discuter. Il a simplement pointé les faits indiqués clairement par les données de son nouveau tableau de bord d’analyse en temps réel.

construction, PCL

« Il ne s’agissait pas de pénaliser ce pauvre homme », dit Brian Kmet, gestionnaire de l’optimisation des données d’affaires au sein du groupe technologique principal de PCL, « mais de lui montrer que les données n’indiquent pas qu’il est dans les temps, puis de discuter des moyens de rattraper le calendrier. Cette méthode a ceci d’avantageux que les conversations se passent sur le chantier, ce qui n’arrivait jamais auparavant. »

C’est l’économiste et auteur W. Edwards Deming qui aurait dit un jour : « Nous faisons confiance à Dieu. Tous les autres doivent apporter des données. »

L’équipe de direction de la société PCL, établie à Edmonton, se fait un plaisir d’adopter ce principe. Et elle possède maintenant les outils nécessaires pour le mettre en application, grâce à une solution infonuagique d’analyse exploitée au moyen du logiciel Power BI et de l’infrastructure publique Azure de Microsoft.

Ce projet est le lauréat du prix Ingénieux 2017 de l’Association canadienne des technologies de l’information (ACTI) dans la catégorie Grande entreprise privée. ITWC est le partenaire média de ce programme de prix.

PCL a réussi à intégrer les données de son client à ses propres données pour créer une solution d’analyse en temps réel.

PCL, qui peut avoir plus de 800 projets de construction actifs à la fois, devait relever le défi de tenir à jour ses données documentaires. La documentation de suivi des modifications au devis d’un projet ou aux exigences de travail sur le chantier est un aspect important de tout contrat de construction. Mais PCL a constaté que les renseignements contenus dans ces formulaires mettaient jusqu’à 30 ou 40 jours à parvenir aux décisionnaires. Il était alors trop tard et les décisions se prenaient « au pif » plutôt que d’être fondées sur des faits.

Comme l’explique son DPI Mark Bryant, la démarche de PCL consiste à collecter des données organisées en quatre dossiers différents : qualité, sécurité, calendrier, coûts. Ce sont toujours des personnes qui les recueillent, sauf que maintenant, dès qu’elles sont consignées, elles font surface et sont visibles par les décisionnaires clés.

« Les données sont affichées sur un seul panneau de verre, ce qui permet à tout le personnel du chantier de savoir où nous en sommes », dit Mark Bryant. « Les clients aiment bien ce système, parce qu’il les aide à comprendre les travaux effectués au chantier. »

Un gros client aéroportuaire qui avait un projet de rénovations de 1,3 milliard de dollars, auquel PCL participait, a précipité la mise en œuvre de cette solution d’analyse. Le client exigeait qu’un tableau de bord d’analyse de projet combine les données de trois de ses applications à trois applications différentes de PCL, qui servent au suivi des données de construction. L’outil devait aussi :

● assurer la sécurité des données et le contrôle de l’accès;
● maintenir le contrôle des données pour chaque organisation tout en affichant l’information à tous les intervenants;
● être hébergé dans l’infrastructure fiable de PCL (Microsoft Azure);
● être opérationnel en 50 jours ou moins.

Au départ, plusieurs dirigeants de PCL estimaient que cette exigence était irréalisable. Mais 48 jours plus tard, soit deux jours avant l’échéance, la solution était prête. La connaissance antérieure de l’outil Power BI et du service infonuagique Azure de Microsoft a facilité la réalisation rapide du projet.

« Notre partenariat avec Microsoft nous a bien aidés », affirme Brian Kmet. « Nous avons eu besoin de son aide pour démarrer le projet. »

Maintenant, au lieu de remplir des formulaires papier, le personnel de PCL consigne l’information sur une tablette, un téléphone ou un portable. Ces données sont versées dans un processus d’extraction, de transformation et de chargement qui les agrège dans le tableau de bord. Grâce aux capacités de mémoire interne de Power BI, ces données sont visualisées à l’intention du personnel du chantier, des gestionnaires de projet et des dirigeants. Des diagrammes circulaires et à bandes apparaissent tour à tour sur l’écran; leur couleur, qui varie du rouge à l’orangé et au vert, indique l’état de santé général du projet.

« Le tableau crée une voie de communication harmonieuse de la base au sommet », dit Mark Bryant. « Il y a des centaines de personnes sur ce chantier; on peut imaginer le niveau de complexité des activités. »

En plus d’avoir réussi à livrer la solution analytique à son client aéroportuaire, PCL a maintenant la capacité de s’en servir dans tous ses projets ultérieurs. Jusqu’ici, la société a convaincu un autre de ses gros clients d’utiliser la même solution. Mais elle s’attend à l’étendre à l’ensemble de ses projets.

« Nous voulons offrir la même valeur à chacun de nos clients », explique Brian Kmet. « C’est logique de déployer cet outil avec les gros clients, dans l’optique de nos relations stratégiques. »

PCL compte tirer des avantages de cette solution. Le tableau de bord pourrait aider la société à repérer les sous-traitants qui font un travail de qualité inférieure, ou aider les professionnels de la sécurité à cibler la formation sur les travailleurs qui risquent le plus de subir un accident, ou encore sur les types d’accidents les plus fréquents. On estime être en mesure d’éviter plus de 9 000 heures d’effort manuel par projet en éliminant l’entrée manuelle des données, pour des économies de coût totales de 1,35 million de dollars. Et maintenant, PCL pourra placer un prix Ingénieux dans l’armoire à trophées de ses bureaux.

Et surtout, la solution a transformé pour le mieux les conversations qui animent les chantiers de construction de PCL.

« Les données responsabilisent le personnel et le rendent fier de son travail », affirme Mark Bryant.

Et comme PCL n’est pas Dieu, c’est une bonne chose qu’il puisse désormais apporter des données.

Lire aussi :

Prix Ingénieux 2017 : plateforme à la demande en événementiel

Prix Ingénieux 2017 : plateforme de suivi des habitudes de consommation

Prix Ingénieux 2017 : version électronique de l’échelle de triage des patients




Tags: , , , , , , , , , ,

À propos de Brian Jackson

Brian Jackson est le rédacteur en chef du portail ITBusiness.ca