Pas de détente en 2022 pour la sécurité informatique

Il y aura en 2022 plus d’attaques contre des fournisseurs de nuage informatique et des travailleurs à domicile, selon Kaspersky.

Image : Getty

Les fournisseurs de capacités infonuagiques sont confrontés à suffisamment de maux de tête liés aux attaques de criminels informatiques, mais si les chercheurs de Kaspersky ont raison, des États-nations se joindront davantage aux attaques en 2022. Il s’agit de l’une des prédictions de Kaspersky sur la base de son examen annuel des attaques persistantes.

Les fournisseurs tiers de capacités infonuagiques, incluant les services externalisés tels que l’édition de documents en ligne, le stockage de fichiers et l’hébergement de courrier électronique, concentrent désormais suffisamment de données pour attirer l’attention d’acteurs étatiques et ils deviendront des cibles principales d’attaques, prédit la firme Kaspersky.

Des entreprises intègrent l’infonuagique dans leurs modèles commerciaux en raison de la commodité et de l’extensibilité qu’elle permet, affirme Kaspersky.

Par exemple, plusieurs entreprises adoptent des architectures logicielles basées sur des microservices qui fonctionnement à partir d’une infrastructure tierce, une infrastructure qui n’est habituellement qu’à un mot de passe d’être atteinte.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Attention aux attaques de logiciels malveillants en deux étapes en 2022

Le MAC expose les logiciels d’espionnage et surveillance numérique vendus à des États

Mordre à l’hameçon peut avoir un coût amer

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected].

Articles connexes

AWS re:Invent attire l’attention, avec l’infonuagique, la cybersécurité et l’IA au centre des préoccupations commerciales

Alors que sa conférence re:Invent s'ouvre cette semaine à Las Vegas, AWS fera valoir qu'elle joue également un rôle de premier plan dans la transformation qui se situe au carrefour de l'intelligence artificielle, de l’infonuagique et de la cybersécurité.

HPE et DarkByte s’associent pour offrir un service infonuagique d’IA plus écologique

La startup de services infonuagique d'IA DarkByte a annoncé un partenariat avec le géant de l'informatique Hewlett Packard Enterprise (HPE) pour offrir aux clients l'accès à un service infonuagique d'IA à la demande alimenté par des énergies renouvelables, utilisant des sources telles que l'énergie solaire, les batteries, l'hydroélectricité et les nanotechnologies.

Les utilisateurs d’Apple sont avisés par des chercheurs de l’Université de Toronto de mettre à jour leurs appareils en raison d’un logiciel espion

La semaine dernière, le Citizen Lab de l'Université de Toronto a découvert une vulnérabilité « activement exploitée » dans les appareils iPhone pour diffuser le logiciel espion mercenaire Pegasus du gang NSO, sans aucune interaction de la victime.

Google étend ses offres de calcul d’IA, son partenariat avec Nvidia et plus encore

L'intelligence artificielle (IA) était au centre de la conférence Google Cloud Next la semaine dernière, alors que Google annonçait des mises à jour de TPU, des instances de machines virtuelles alimentées par des GPU Nvidia, des améliorations de Google Distributed Cloud et une version premium de GKE.

Expansion de Tanzu, informatique de périphérie, lancement de la « prochaine évolution » de VMware Cloud

VMware Inc. a lancé un certain nombre de nouvelles offres de produits cette semaine, parmi lesquelles la principale est ce qu'elle appelle la « prochaine évolution » de VMware Cloud ; VMware Edge Cloud Orchestrator.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.