Oracle lance une nouvelle région infonuagique à Montréal


Catherine Morin - 08/04/2020

Le groupe informatique américain Oracle vient de lancer une région infonuagique de deuxième génération à Montréal.

Image : Getty

L’ouverture de cette zone, qui survient un an après le l’établissement d’un centre infonuagique semblable à Toronto, s’inscrit dans la stratégie « double région » d’Oracle.

Ce projet consiste à implanter deux zones infonuagiques dans un même pays pour offrir des capacités de reprise après sinistre.

« Donner accès à deux régions permet à nos clients canadiens de déployer des capacités de production et de reprise après sinistre directement dans leur pays pour assurer la continuité des activités », explique Vinay Kumar, vice-président de la gestion des produits.

Cette nouvelle offre fait aussi partie des plans d’Oracle d’exploiter 36 régions infonuagiques de seconde génération d’ici la fin de l’année. Le fournisseur en compte actuellement 17 dans le monde.

Contrairement aux systèmes infonuagiques de première génération, conçus pour répondre aux besoins des jeunes entreprises, l’infrastructure de deuxième génération est créée spécifiquement pour aider les organisations à exécuter des charges de travail exigeantes de façon sécuritaire.

« Avec le nuage de deuxième génération d’Oracle, nos clients bénéficient de hautes performances continues et de l’expertise nécessaire pour intégrer rapidement de lourdes charges de travail dans le nuage », a indiqué M. Kumar.

Il considère que l’approche axée sur la sécurité et l’architecture ouverte d’Oracle la distinguent des autres fournisseurs de solutions infonuagiques.

« Nous avons construit une structure renforcée qui se concentre sur un modèle “Zéro confiance”, limitant l’accès aux données et à la gestion aux utilisateurs autorisés », souligne-t-il.

Il ajoute que contrairement à plusieurs vendeurs qui restreignent leur offre infonuagique à leurs propres outils de travail, Oracle prend en charge des applications tierces à l’intérieur du nuage.

« Nous proposons régulièrement de nouvelles options à nos clients pour qu’ils puissent utiliser notre système sans devoir changer les infrastructures technologiques qu’ils ont déjà choisies. »

Sans divulguer un chiffre précis, Oracle indique compter « de nombreux clients au Canada », dont le détaillant de mode Global Dynamite, le fournisseur de solutions technologiques CMiC et le fabricant de logiciels Frozen Mountain.

Oracle a également une forte présence dans le secteur public canadien. Plusieurs établissements scolaires et agences gouvernementales utilisent son infrastructure pour effectuer des transactions, protéger des données confidentielles et communiquer avec les citoyens et les clients.

La nécessité de maintenir les opérations pendant la pandémie de COVID-19 a incité plusieurs organisations à se tourner vers des systèmes infonuagiques au cours des dernières semaines.

L’expansion de l’offre d’Oracle à Montréal semble donc survenir à un bon moment pour les entreprises d’ici.

Pour répondre à la demande croissante pour ce type de services, Amazon Web Services a aussi ajouté une troisième zone de disponibilité à sa région infonuagique canadienne la semaine dernière.

À lire sur IT World Canada, une publication soeur de Direction informatique :
Oracle launches second Canadian cloud region in Montreal




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Catherine Morin

Éditrice - Direction Informatique