Les communications seront exclusivement virtuelles, pensent le tiers des Québécois

D’ici les cinq prochaines années, le tiers des Québécois pensent que la communication virtuelle remplacera les interactions face à face, selon le dernier Rapport sur l’innovation de Rogers.

Photo d'utilisateur d'appareil mobileLe Rapport sur l’innovation de Rogers, réalisé par Harris-Decima auprès de plus de 1000 personnes, rapporte que non seulement les Canadiens possèdent en majorité un téléphone intelligent (52 %), mais qu’une grande proportion d’entre eux (80 %) s’y sentent attachés. Le rapport sur l’innovation prévoit que les nouvelles technologies de communications pourraient être en voie de remplacer les interactions face à face.

Les nouveaux outils de communications et de messageries instantanées sont de plus en plus utilisés pour interagir avec des personnes se situant proche, le quart des personnes interrogées dans le cadre de l’étude ont admis avoir utilisé Twitter ou Facebook pour communiquer avec une personne qui se trouvait dans la même salle qu’eux. Ainsi, près de la moitié (39 %) des Québécois s’attendent à ce que leurs conversations aient lieu exclusivement par l’intermédiaire de messages texte, des médias sociaux et de courriels au cours des cinq prochaines années.

Lire aussi : Les Canadiens dépendants de leurs téléphones mobiles

Rogers Communications - On m'a appelé?
On m’a appelé ?
Cliquez pour agrandir

De plus, les Canadiens pensent que la réalité virtuelle n’a pas fini de se développer et sont prêts à ce que les applications leur facilitent la vie quotidienne. Près de la moitié (48 %) des Québécois s’attendent à ce que les portefeuilles mobiles remplacent leur portefeuille physique pour effectuer des achats et une même proportion souhaite qu’une application qui permet de communiquer avec son médecin soit disponible.

« Les réseaux évolués mènent à une hausse de l’utilisation d’Internet sans fil au Canada, ce qui nous mène à une génération passionnée par les appareils, c’est-à-dire un groupe d’utilisateurs qui passent beaucoup de temps en ligne et qui ont une perspective optimiste des tendances à venir, a déclaré Hyun-Hee Pyun, vice-présidente du marketing de l’est du Canada chez Rogers Communications. Au cours des prochaines années, la technologie poursuivra son essor, offrant aux consommateurs des expériences connectées complètement personnalisées partout et en tout temps. »

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

La moitié des professionnels de la sécurité pensent que les risques dans le nuage sont plus importants que sur site

Alors que les organisations se tournent de plus en plus vers l’infonuagique, il n'est pas surprenant que les cybercriminels attaquent de plus en plus les applications basées sur le nuage.

Les entreprises de moyenne taille se concentrent sur trois priorités technologiques clés, selon Gartner

La gestion de la sécurité et des risques, les stratégies d'application et d'intégration, ainsi que l'infrastructure et les opérations sont les trois principales priorités technologiques des entreprises de taille moyenne en 2022, selon une enquête de Gartner publiée cette semaine.

Lighthouse Labs suit les cheminements de carrière de ses anciens élèves dans un nouveau rapport

L'entreprise canadienne de formation technologique Lighthouse Labs a publié cette semaine son rapport sur le cheminement de carrière 2022 qui examine comment les anciens élèves se sont comportés depuis l'obtention de leur diplôme entre 2014 et l'année dernière.

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.