Les communications seront exclusivement virtuelles, pensent le tiers des Québécois

D’ici les cinq prochaines années, le tiers des Québécois pensent que la communication virtuelle remplacera les interactions face à face, selon le dernier Rapport sur l’innovation de Rogers.

Photo d'utilisateur d'appareil mobileLe Rapport sur l’innovation de Rogers, réalisé par Harris-Decima auprès de plus de 1000 personnes, rapporte que non seulement les Canadiens possèdent en majorité un téléphone intelligent (52 %), mais qu’une grande proportion d’entre eux (80 %) s’y sentent attachés. Le rapport sur l’innovation prévoit que les nouvelles technologies de communications pourraient être en voie de remplacer les interactions face à face.

Les nouveaux outils de communications et de messageries instantanées sont de plus en plus utilisés pour interagir avec des personnes se situant proche, le quart des personnes interrogées dans le cadre de l’étude ont admis avoir utilisé Twitter ou Facebook pour communiquer avec une personne qui se trouvait dans la même salle qu’eux. Ainsi, près de la moitié (39 %) des Québécois s’attendent à ce que leurs conversations aient lieu exclusivement par l’intermédiaire de messages texte, des médias sociaux et de courriels au cours des cinq prochaines années.

Lire aussi : Les Canadiens dépendants de leurs téléphones mobiles

Rogers Communications - On m'a appelé?
On m’a appelé ?
Cliquez pour agrandir

De plus, les Canadiens pensent que la réalité virtuelle n’a pas fini de se développer et sont prêts à ce que les applications leur facilitent la vie quotidienne. Près de la moitié (48 %) des Québécois s’attendent à ce que les portefeuilles mobiles remplacent leur portefeuille physique pour effectuer des achats et une même proportion souhaite qu’une application qui permet de communiquer avec son médecin soit disponible.

« Les réseaux évolués mènent à une hausse de l’utilisation d’Internet sans fil au Canada, ce qui nous mène à une génération passionnée par les appareils, c’est-à-dire un groupe d’utilisateurs qui passent beaucoup de temps en ligne et qui ont une perspective optimiste des tendances à venir, a déclaré Hyun-Hee Pyun, vice-présidente du marketing de l’est du Canada chez Rogers Communications. Au cours des prochaines années, la technologie poursuivra son essor, offrant aux consommateurs des expériences connectées complètement personnalisées partout et en tout temps. »

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

Un projet de loi pour contrer l’obsolescence programmée et pour le droit à la réparation

La députée libérale de Saint-Laurent et porte-parole de l'opposition officielle pour la protection des consommateurs, Marwah Rizqy, a présenté hier à l'Assemblée nationale, un projet de loi visant à lutter contre l'obsolescence programmée et de faire valoir le droit à la réparation des biens.

Les consommateurs et les entreprises n’ont pas les mêmes priorités en matière de confidentialité

Selon des recherches récentes de Cisco Systems, les consommateurs et les chefs d'entreprise ont des priorités différentes en matière de confidentialité des données.

Le télétravail inquiète les responsables de la sécurité, selon une enquête

Selon une nouvelle enquête de Cisco Systems, le nombre croissant d'employés travaillant à distance aujourd'hui est source de cheveux gris pour les responsables de la sécurité de données et les chefs d'entreprise ayant des responsabilités en matière de cybersécurité.

Dépenser pour l’essentiel, et pas seulement pour la technologie, est vital pour la sécurité infonuagique

Les RSSI savent depuis des années que l'argent seul n'achète pas la sécurité dans les environnements sur site. La leçon est la même dans le nuage, selon un nouveau rapport.

Les dépenses informatiques mondiales des gouvernements dépasseront 580 milliards de dollars en 2023 selon Gartner

En 2023, les dépenses publiques mondiales augmenteront de 6,8 % par rapport à 2022, avec un budget total de 588,9 milliards de dollars américains, prédit Gartner, alors que les gouvernements cherchent à développer une stratégie cohérente de cadre d'expérience totale (XT) afin d'améliorer la prestation de services ainsi que l'expérience et l'engagement des citoyens.