Le service Virtual Spaces de Frameable offre une nouvelle façon pour les entreprises de se connecter à distance

La société Frameable de Washington, DC vise à transformer le travail à distance et hybride avec ses services d’espaces virtuels. 

Frameable Spaces permet aux équipes de créer des environnements virtuels pour leurs entreprises qui simulent des bureaux . En plus des fonctions des plates-formes de chat vidéo classiques, les entreprises sont en mesure de créer une collection de vidéoconférences individuelles ou de « salles » au sein de la plateforme, similaires aux différentes salles d’un bureau. Des espaces peuvent être créés pour des équipes d’employés qui travaillent sur les médias sociaux, la conception, l’infrastructure, l’informatique et plus encore, par exemple.  

Salles de travail virtuelles Frameable Spaces

La société affirme que ce qui distingue Spaces des autres plates-formes de vidéoconférence est le facteur de collaboration. 

Les espaces permettent aux employés de voir qui se trouve dans quelle pièce, permettant aux membres de l’équipe de rejoindre n’importe quelle pièce s’ils ont besoin de parler à quelqu’un ou de poser une question. 

Cela élimine le besoin d’envoyer un courriel à un collègue, de choisir un moment qui convient le mieux et de configurer un lien de réunion, ce qui permet un rythme de communication plus rapide. 

La plate-forme permet également aux utilisateurs de verrouiller leur salle s’ils participent à une réunion importante ou s’ils ne veulent pas être dérangés, ce qui permet un certain niveau de confidentialité.

« Si je voulais participer à l’un de ces appels, si la porte [virtuelle] était ouverte, je pourrais le faire », a déclaré Adam Riggs, directeur général de Frameable. « C’est plus facile de collaborer. En gros, nous éliminons simplement les frictions des [réunions] programmées. L’expérience de travail à distance de tout le monde est très lourde en interactions planifiées, car les interactions non planifiées sont très difficiles avec les logiciels de réunion réguliers. »

« Ce que les gens aiment dans le fait d’être en personne, c’est qu’il soit possible d’avoir ces interactions positives, fortuites et imprévues que vous pourriez appeler une interruption, mais qui n’est en fait que du travail d’équipe », a-t-il noté.

Il ajoute que la façon dont les entreprises utilisent Spaces diffère d’une organisation à l’autre. Par exemple, certaines organisations peuvent choisir d’utiliser la plateforme à certains moments de la journée, tandis que d’autres peuvent programmer une « plage de projet » où elles choisissent une date et une heure spécifiques, ce qui facilite le contact avec les employés. 

« Vous n’avez pas besoin de l’utiliser toute la journée tous les jours pour obtenir de la valeur, cela dépend de votre équipe et de la culture de votre entreprise. Mais une fois que les gens voient à quel point c’est facile, c’est assez excitant. C’est comme 90 pour cent de la valeur du travail en personne mais sans avoir à se déplacer », a déclaré Riggs. 

Frameable, créé fin 2020, est utilisé par tous, des petites entreprises avec un nombre de personnes à un chiffre jusqu’aux entreprises du Fortune 500, a déclaré Riggs. Il a ajouté que la société envisageait de faire un « lancement complet » au troisième trimestre.

Enfin, Riggs a ajouté que Spaces cherche à s’assurer que les travailleurs à distance dans les modèles de travail hybrides ne se sentent pas déconnectés de leurs collègues en personne. Lorsque quelqu’un est à la maison, si les outils qui lui sont fournis ne permettent pas une collaboration constante avec ses collègues, il perd rapidement cette connectivité, a-t-il déclaré. 

Spaces vise à mettre un terme à ce problème grâce à ses « politiques de porte ouverte » et à des fonctionnalités faciles à connecter qui visent à simplifier la communication entre les collègues dans différents endroits. 

« Nous sommes humains et lorsque nous interagissons les uns avec les autres en personne, c’est différent d’interagir à distance. Cette technologie, le produit que nous avons construit, permet vraiment à une entreprise d’amener l’humanité au travail à distance d’une manière qui lui manquait », a conclu Riggs.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois

Samira Balsara
Samira Balsara
Samira est rédactrice pour IT World Canada. Elle poursuit actuellement des études en journalisme à la Toronto Metropolitan University (anciennement Ryerson) et espère devenir présentatrice de nouvelles ou rédiger des profils journalistiques. Vous pouvez lui envoyer un courriel à sbalsara@itwc.ca.

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 25 août 2022 — TikTok vous espionne, Google améliore les images, le retour au bureau chez Apple et pas de politique...

Balado Hashtag Tendances, 25 août 2022 — Cette semaine : TikTok vous espionne, Google réduit le bruit dans les images, encore plus d’employés d’Apple opposés au travail en présentiel et les messages politiques bannis de Facebook et Instagram.

Un assistant de réunion IA de type humain

Une entreprise d’Ottawa rend les réunions virtuelles plus productives grâce à son assistant de réunion alimenté par l'intelligence artificielle (IA) de type humain.

Des industries, des villes et des pays s’arrachent les ressources humaines en TI

Toutes les industries misent désormais sur des professionnels en TI pour développer et maintenir leurs systèmes et Montréal n’est pas la seule cheffe de file ou plaque tournante technologique à vouloir se les accaparer.

Omicron : retour au télétravail recommandé par la Santé publique du Québec

Un retour au télétravail dans tous les milieux de travail est recommandé par la Direction générale de la santé publique du Québec et par la CNESST.