Google supprime 4000 emplois chez Motorola Mobility

Google a confirmé lundi matin qu’elle supprimerait 4 000 emplois chez Motorola Mobility, acquise en mai pour un montant de 12,5 milliards de dollars américains.

Au total, les coupures toucheront 20 % des 20 000 employés de Motorola Mobility.

Dans un document déposé à la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme de réglementation des valeurs mobilières aux États-Unis, Google dit effectuer ces changements afin que Motorola Mobility retrouve la rentabilité.

Selon Google, Motorola Mobility a déclaré des pertes au cours de 14 des 16 derniers trimestres.

Google ajoute que les deux tiers des suppressions d’emplois seront effectuées à l’extérieur des États-Unis. Cela signifie qu’environ 1 320 personnes perdront leur emploi aux États-Unis prochainement, alors que 2 680 postes seront supprimés à l’extérieur du pays.

De plus, Google prévoit la fermeture du tiers des 90 bureaux de Motorola Mobility à travers le monde.

Motorola mettra aussi fin à la production de nombreux appareils, afin de centrer ses énergies sur les modèles les plus innovants et qui offrent les meilleures marges bénéficiaires.

« Les investisseurs doivent malgré tout s’attendre à ce que les revenus de Motorola Mobility fluctuent grandement au cours des prochains trimestres. Les gestes posés sont toutefois une étape clé pour que Motorola Mobility retrouve une rentabilité durable », a déclaré Google, dans un document signé de la main du vice-président directeur et chef de la direction financière Patrick Pichette.

Motorola a promis de venir en aide aux employés qui seront touchés par cette réorganisation, grâce entre autres à de « généreuses indemnités de cessation d’emploi » et à des services pour les aider à se replacer sur le marché du travail.

Google dit s’attendre à déclarer une charge d’un maximum de 275 millions de dollars américains en lien avec ces mesures. La vaste majorité du montant sera inscrit dans les résultats du troisième trimestre.

D’autres charges pourraient s’ajouter. Google n’a pas voulu préciser leur taille, laissant entendre qu’il pourrait s’agir de montants « significatifs ».

À lire également sur l’acquisition de Motorola Mobility par Google

Google finalise l’acquisition de Motorola Mobility

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 11 août 2022 — Un nouveau Winamp, AirPods USB-C, panne de Google, erreurs chez Equifax

Balado Hashtag Tendances, 11 août 2022 — Cette semaine : Le lecteur de musique qui ne veut pas mourir, le port USB-C chez Apple, une panne majeure des services de Google et des variations des cotes de crédit Equifax.

Balado Hashtag Tendances, 4 août 2022 — Des nouvelles d’Instagram, Amazon, Microsoft, Google et Meta

Balado Hashtag Tendances, 4 août 2022Cette semaine : Marche arrière pour Instagram, les géants portés par le nuage, augmenter la productivité de Google et une première baisse du chiffre d’affaires pour Meta.

Balado Hashtag Tendances, 21 juillet 2022 — Arnaque sur Google, Microsoft AirSim, les chiffres de Netflix et poursuites contre Uber

Balado Hashtag Tendances, 21 juillet 2022 — Une micro-arnaque sur Google, le projet AirSim de Microsoft, des résultats meilleurs que prévus pour Netflix et des poursuites contre Uber.

La Cour supérieure autorise une action collective contre Google

Une action collective initiée par Option consommateurs et le cabinet d’avocats Belleau Lapointe visant les pratiques de collecte de données personnelles à large échelle de Google au Québec vient d’être autorisée par la Cour supérieure du Québec