Bell conclut un prêt lié au développement durable

Bell Canada (Bell) annonçait hier avoir modifié ses facilités de crédit engagées existantes de 3,5 milliards de dollars pour les convertir en un prêt lié au développement durable. 

Concrètement, le prêt est assorti d’un ajustement annuel de la tarification, qui réduit ou augmente les coûts d’emprunt selon la performance de la société relativement à deux cibles annuelles clés de rendement en matière de développement durable : 

  • Réduire de 57 % ses émissions absolues de GES de portée 1 et 2 d’ici 2030 par rapport à l’année de référence 2020.
  • Effectuer 64 % de ses dépenses en biens et services auprès de fournisseurs ayant établi des cibles basées sur la science d’ici 2026.

Il s’agit de cibles basées sur la science en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et approuvées dans le cadre de l’initiative Science Based Targets.

C’est parce qu’à elles seules, ces cibles annuelles couvrent la vaste majorité de son empreinte carbone totale que Bell les a choisies, explique la société dans un communiqué. Elles soutiennent son engagement à atteindre ses cibles basées sur la science en matière de réduction des émissions de GES et d’engagement des fournisseurs en liant la performance aux coûts de financement.

Ce prêt lié au développement durable fait suite à l’annonce du cadre de financement durable de BCE en avril 2021 et au premier placement d’obligations durables de 500 millions $ de Bell en mai 2021, dont le produit a été affecté à des placements verts et sociaux admissibles.

« Nous sommes ravis d’annoncer la conclusion d’un prêt lié au développement durable qui s’aligne sur notre stratégie et notre performance en matière de facteurs ESG. Le prêt nous permettra de contribuer à la société grâce à nos investissements dans l’initiative Mieux pour tous favorisant un avenir plus durable et prospère », a déclaré Glen LeBlanc, chef des affaires financières et vice-président exécutif, région Atlantique de Bell.

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Partenariat entre Centech et Bell pour stimuler l’innovation

Bell annonce aujourd'hui un partenariat stratégique de trois ans avec le centre d'innovation montréalais, Centech, un écosystème qui propulse des projets d'innovation et d'entrepreneuriat technologiques issus des sciences et du génie.

La Colombie-Britannique est la province canadienne avec la vitesse mobile médiane la plus élevée

Le rapport sur les performances du réseau du troisième trimestre d'Ookla a classé la Colombie-Britannique comme la province canadienne avec les vitesses médianes de téléchargement mobile les plus rapides.

Nomination à la direction de la montréalaise Novisto

Novisto, une entreprise spécialisée en solutions technologiques pour les...

Les plus grands opérateurs de télécommunications du Canada se classent en tête de la portée 5G, selon un rapport d’Opensignal

Les trois grands opérateurs de télécommunications du Canada, Bell, Rogers et Telus, excellent au niveau la portée 5G, selon un rapport d'Opensignal qui a mesuré les performances des réseaux 5G de 144 opérateurs dans le monde. Les trois opérateurs nationaux se sont classés parmi les plus performants dans la catégorie de portée 5G lors des 5G Global Mobile Network Experience Awards 2022 d'Opensignal. 

Bell acquiert Distributel, un important fournisseur de services de réseau indépendant

Bell annonçait vendredi dernier son acquisition de Distributel, l'un des plus importants fournisseurs de services de réseau indépendants au Canada.