Banques et paiement en ligne : des épargnants de plus en plus technophiles

Près de trois épargnants canadiens sur quatre utiliseraient désormais principalement des services bancaires en ligne.Illustration du concept de paiement mobile

Selon des données qui sont proposées par l’Association des banquiers canadiens (ABC), le nombre d’épargnants qui utilisent principalement des services bancaires en ligne aurait augmenté de 38 % par rapport à 2012.

Les services bancaires mobiles seraient aussi de plus en plus prisés. Environ 44 % des gens auraient eu recours à des services bancaires mobiles au cours de 2016, contre 31 % en 2014. Près d’un Canadien sur cinq (17 %) se servirait principalement de son téléphone connecté pour accéder à ses comptes. Ils n’auraient été que 9 % à le faire deux ans auparavant.

Le dépôt de chèques par appareil mobile, rendu possible grâce à la fonction appareil photo des téléphones connectés, gagnerait aussi en popularité. Le nombre d’adeptes de ce service serait passé de 1 à 9 % entre 2014 et 2016.

L’envoi ou la réception de transferts d’argent par courriel séduirait 63 % des clients des banques. Un taux qui s’élèverait à 40 % chez les plus de 55 ans.

L’adoption des services bancaires en ligne est appelée à s’étendre, selon les 1262 Canadiens majeurs interrogés dans le cadre de ce sondage mené à l’automne dernier. Près de 60 % d’entre eux s’attendraient à ne plus se servir de chèques au cours des dix prochaines années et le quart d’entre eux penseraient ne plus avoir d’argent liquide sur eux.

Lire aussi :

Adaptation de certains épargnants aux services bancaires en ligne

Contrat et acquisition dans le secteur des services bancaires pour CGI

Des effets positifs et négatifs des services bancaires en ligne

Articles connexes

Le nom du Centre antifraude du Canada utilisé dans une campagne d’hameçonnage

Le nom du Centre antifraude du Canada (CAFC), un organisme qui collige pour la police les rapports de fraude de tous types, est utilisé pour une escroquerie par hameçonnage.

Signalements de tentatives de fraude impliquant des cryptoactifs en hausse

L’Autorité des marchés financiers du Québec affirme avoir reçu en 2021 neuf fois plus de signalements de tentatives de fraude impliquant des cryptoactifs qu’en 2020.

Les escroqueries par hameçonnage réussies ont augmenté en 2021

Le nombre d’escroqueries par hameçonnage sous toutes leurs formes, par exemple par courriel, texte et voix, a fait un bond significatif en 2021, selon le rapport annuel State of the Phish produit par Proofpoint.

Mordre à l’hameçon peut avoir un coût amer

Mordre à un courriel hameçon a mené à une attaque par rançongiciel paralysante en Irlande.

Loi canadienne anti-pourriel : Gap règle pour 200 000 $

L'entreprise de vêtements Gap a accepté un règlement de 200 000 dollars avec le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes pour avoir prétendument enfreint la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP).