Des effets positifs et négatifs des services bancaires en ligne


Dominique Lemoine - 26/01/2015

Les Canadiens auraient l’impression que la technologie améliore et détériore leur relation avec leur institution financière.Illustration du concept de paiement mobile

Selon une étude de Microsoft Canada au sujet de la situation financière des Canadiens et de leur utilisation des technologies pour gérer et contrôler leurs finances, 80 % des Canadiens utiliseraient des services bancaires en ligne au moins une fois par mois et 60 % les utiliseraient au moins une fois par semaine.

Également, parmi ces répondants, 70 % auraient affirmé utiliser des services bancaires en ligne pour vérifier le rendement de leurs produits financiers, 74 % auraient déclaré les utiliser pour comparer la valeur de différents produits financiers et 67 % auraient indiqué utiliser des outils personnalisés et des calculatrices.

Cependant, puisque la technologie leur permet de faire la plupart de leurs opérations bancaires en ligne, 44 % des répondants auraient l’impression que l’utilité d’interagir avec une institution financière ne serait plus autant importante qu’auparavant et que les institutions financières devraient donc prouver leur utilité en personnalisant leur approche et leurs services.

De plus, 68 % des répondants auraient mentionné qu’ils ont encore besoin d’un certain temps avant de faire confiance aux nouvelles manières de payer, bien que 59 % disaient avoir l’impression que de nouvelles méthodes de paiement pourraient leur faciliter la vie.

Le sondage en ligne a été réalisé auprès de 2 000 répondants.

Lire aussi :

Services financiers : opportunité et risque des mégadonnées

Utilisation accrue des services bancaires mobiles

Contrat bancaire entre CGI et Westoba Credit Union




Tags: , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+