Une violation de données coûte en moyenne 3,5 millions de dollars


Dominique Lemoine - 15/05/2014

Le coût moyen d’une violation de données s’élèverait en 2014 à 3,5 millions de dollars, selon une étude du Ponemon Institute.Illustration du concept de sécurité informatique

Selon IT World Canada, qui rapporte les résultats de l’étude de la firme d’analyse et de recherche Ponemon Institute, l’étude ne tenait pas compte des violations de données de 2013 les plus médiatisées, comme celles qui ont affecté les entreprises Target et Adobe.

Bien que les chercheurs n’aient pas voulu s’intéresser aux trop grosses violations de données, soutient IT World Canada, ils ont tout de même découvert que le coût moyen d’une violation de données était en hausse en 2013, en comparaison avec l’étude précédente publiée en 2013 pour l’année 2012.

Ainsi, le coût total moyen direct et indirect d’une violation de données serait passé de 3,1 millions de dollars à 3,5 millions de dollars entre 2012 et 2013, ce qui représente une hausse de 15 %.

Chaque perte ou vol d’un document occasionnerait un coût moyen de 145 $ pour les entreprises, comparativement à 136 $ en 2012.

L’étude du Ponemon Institute commanditée par IBM a été réalisée auprès de 314 entreprises dans le monde qui avaient toutes subi des violations de données d’entre 2 415 et 100 000 documents perdus.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique (en anglais).




Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+