IQT Solutions : Investissement Québec réclame le remboursement d’une subvention indirecte


Jean-François Ferland - 21/07/2011

Investissement Québec demande à IQT Solutions de rembourser une subvention de 669 996 $ accordée en 2000 à l’entreprise Expertel de Laval, que IQT Solutions a acquise en 2009.

Investissement Québec, l’organisme de financement complémentaire pour le développement d’entreprises du gouvernement du Québec, a transmis le 20 juillet une lettre aux codirigeants de IQT Solutions où cette dernière est fortement incitée à rembourser une subvention qui lui aurait été accordée en 2000 pour l’implantation d’un centre d’appels à Laval.

Alors que IQT Solutions a été fondée aux États-Unis en 2008, la subvention évoquée par Investissement Québec a trait à l’entreprise québécoise Expertel, qui a été acquise par IQT Solutions en 2009.

« J’ai appris par les médias que votre entreprise avait décidé de cesser ses opérations au Québec, le vendredi 15 juillet. Vos employés ont appris à cette même date qu’ils perdaient leur emploi, et ce, sans préavis. Je vous demande donc de rembourser la subvention de 669 996 $ qui vous a été versée par Investissement Québec en 2000 pour l’implantation du centre d’appels à Laval, puisque votre entreprise n’a pas respecté la Loi sur les normes du travail. Cette subvention a été versée à même les fonds publics, donc avec les impôts des Québécois », indique la lettre qui est signée par Jacques Daoust, le président et chef de la direction d’Investissement Québec.

« […] Comprenez-moi bien, je ne cherche pas à vous retenir, je n’en ai pas le pouvoir. Ce que je souhaiterais cependant, c’est que vous vous comportiez de façon responsable face aux obligations qui vous incombent. À ce jour, vous êtes un très mauvais exemple pour ce grand voisin que sont les États-Unis d’Amérique. De grâce, reprenez-vous et ayez une sortie digne. La réputation de votre entreprise vaut beaucoup plus que cela », ajoute M. Daoust dans sa lettre.

Le 15 juillet dernier, les employés du Québec et de l’Ontario de IQT Solutions ont appris de façon abrupte la fin des activités de l’entreprise, et ce, pour des raisons nébuleuses.

Depuis, il a été révélé que IQT Solutions avait reçu une offre d’incitatifs de transfert de la part des autorités gouvernementales de la ville de Nashville, aux États-Unis, mais ce projet a pris fin au cours des derniers jours, également pour des raisons nébuleuses.

Lire : Fermeture « sauvage » de l’impartiteur de centre d’appel IQT Solutions Avortement probable du transfert d’IQT Solutions aux États-Unis Abandon du projet entre IQT Solutions et Nashville

Étude de recours

Une porte-parole d’Investissement Québec a déclaré que le contentieux de l’organisme gouvernemental étudiait présentement les recours pouvant être réalisés à l’endroit de IQT Solutions.

Notamment, ce contentieux ferait la recherche de précédents où des entreprises ayant bénéficié de fonds publics n’avaient pas respecté des lois, notamment au niveau des normes du travail en vigueur au Québec.

La porte-parole a ajouté que l’octroi de subventions à des entreprises par Investissement Québec était généralement conditionnel à la poursuite des activités par l’organisation « pour une durée de cinq à dix ans ».

IQT Solutions avait acquis l’entreprise Expertel de Laval en 2009, qui exploitait un centre d’appels à Laval. En 2008, IQT Solutions avait acheté l’entreprise Durham Contact Centre, qui exploitait un centre d’appels à Oshawa en Ontario et à Trois-Rivières, au Québec.

Lire : IQT Solutions : à propos d’Expertel et de Centre de Contact Durham

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juin de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+