Forte augmentation du bénéfice net annuel chez BCE


Jean-François Ferland - 07/02/2013

BCE rapporte des revenus de 19,9 milliards de dollars et un bénéfice net de 3,05 milliards de dollars pour son année financière 2012.Logo de BCE

Le conglomérat du secteur des télécommunications Bell Canada Entreprises (BCE) rapporte des revenus annuels qui sont supérieurs de 2,5 % aux revenus de 19,4 milliards de dollars qui avaient été produits lors de son année financière 2011.

Parmi ces revenus pour l’année financière de BCE qui a pris fin le 31 décembre 2012, 17,6 milliards de dollars sont attribuables aux activités de la filiale Bell Canada et 2,7 milliards de dollars aux activités de la filiale Bell Aliant.

Services filaires de Bell Canada

Parmi les revenus annuels de Bell Canada, 10,2 milliards de dollars proviennent de la prestation de services filaires. Ces revenus sectoriels sont inférieurs de 3,8 % aux revenus qui avaient été rapportés pour l’année financière 2011.

Les services locaux et d’accès ont rapporté à BCE 2,6 milliards de dollars, soit 7,7 % de moins qu’en 2011. Les services interurbains ont rapporté 801 millions de dollars, ce qui représente une diminution des revenus 11,3 % d’année en année. Les services de données ont rapporté 5,64 milliards de dollars, soit 0,1 % de plus que l’année précédente. La vente d’équipement a rapporté 827 millions de dollars, soit 9,2 % de moins qu’en 2011.

Bell Canada comptait 5,6 millions d’abonnés à ses services filaires le 31 décembre 2012, soit 7,5 % de moins qu’à pareille date en 2011. L’entreprise avait 2,9 millions d’abonnés résidentiels, en baisse de 10,3 % en douze mois, et 2,7 millions d’abonnés commerciaux, en recul de 4,3 %.

Bell Canada comptait 2,11 millions d’abonnés à ses services d’accès à Internet à haute vitesse, soit 0,1 % de plus qu’en 2011. L’entreprise avait 2,15 millions d’abonnés à ses services de télévision, soit 2,5 % de plus qu’à la fin de l’année précédente.

Services sans fil et Bell Média

Les revenus liés aux services sans fil de 5,5 milliards de dollars ont progressé de 6,5 % d’année en année chez Bell Canada.

Parmi ces revenus, 5,08 milliards sont attribuables à la prestation de services, soit 6,5 % de plus qu’en 2011, et 438 millions à la vente de produits, soit 3,8 % de plus qu’à l’année précédente.

À la fin de 2012, Bell Canada comptait 7,6 millions d’abonnés à ses services mobiles, soit 3,4 % de plus qu’en 2011. Parmi ces abonnés, 6,4 millions sont des abonnés des services postpayés, soit 7,5 % de plus que le nombre d’abonnés à la fin de l’année précédente. Bell Canada rapporte 105 005 activations nettes pour ses services sans fil, contre 57 866 activations nettes en 2011.

Bell Média, pour sa part, a produit des revenus de 2,1 milliards de dollars, soit 41,6 % de plus que les revenus de l’année financière précédente.

Les coûts d’exploitation annuels de BCE sont de 11,8 milliards de dollars, soit 2,1 % de moins qu’en 2011.

BCE rapporte un bénéfice net annuel de 3,05 milliards de dollars pour son année financière 2012. Ce bénéfice net annuel est supérieur de 18,6 % au bénéfice net de 2,57 milliards de dollars qui avait été produit par l’entreprise l’année précédente.

Cette hausse du bénéfice net annuel est attribuable en partie à l’augmentation des revenus de l’entité Bell Média, mais aussi à l’obtention de 270 millions de dollars qui sont liés à « d’autres produits ». En 2011, l’entreprise avait rapporté « d’autres produits » de 129 millions de dollars.

Un porte-parole de BCE a indiqué que ces produits proviennent en partie d’un profit de 248 millions de dollars qui a été obtenu lorsque Inukshuk Sans-fil de Montréal, un fournisseur d’accès Internet sans fil aux communautés rurales et éloignées qui est exploité en coentreprise par Bell et Rogers Communications, a transférée une partie de ses licences de spectre à Bell Canada.

Tentative d’acquisition marquante

L’année financière de BCE a été marquée par une première tentative d’achat d’Astral Média, une des importantes entreprises du secteur des médias au Québec, en mars 2012. Toutefois, les concurrents se sont opposés vivement à la transaction. En octobre, le CRTC a refusé d’autoriser l’achat d’Astral par BCE. BCE, consternée par la décision du CRTC, a demandé l’intervention du gouvernement fédéral, mais Ottawa a refusé de forcer le CRTC à revoir sa décision.

À la mi-novembre, les entreprises Astral et BCE ont annoncé qu’elles avaient soumis au CRTC une deuxième demande d’approbation pour le projet d’acquisition.

Résultats de quatrième trimestre

Pour le dernier trimestre de son année financière 2012, BCE fait état de revenus de 5,16 milliards de dollars. Ces revenus sont inférieurs de 0,1 % ou 5 millions de dollars aux revenus qui avaient été comptabilisés pour le quatrième trimestre de son année financière 2011.

Notamment, les revenus trimestriels de l’entité Bell Média de 591 millions de dollars sont supérieurs de 2,2 % aux frais qui avaient été rapportés pour le trimestre équivalent de l’année financière 2011. Les revenus liés aux frais d’abonnement ont augmenté de 7 % d’année en année, mais les revenus publicitaires ont diminué de 1 % en raison du lock-out dans la Ligne nationale de hockey.

BCE rapporte un bénéfice net trimestriel de 809 millions de dollars, soit 41,2 % de plus que le bénéfice net de 573 millions de dollars qui avait été obtenu lors du trimestre correspondant de son année financière 2011. Ici encore, une partie de l’augmentation du bénéfice net est attribuable à l’obtention de 242 millions de dollars en « autres produits » lors du trimestre. Une charge de 5 millions de dollars avait été plutôt rapportée douze mois plus tôt.




Tags: , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+