Best Buy bientôt privatisée?


Denis Lalonde - 06/08/2012

Le fondateur et ancien président du conseil du détaillant de produits électroniques Best Buy, Richard Schulze, souhaite privatiser l’entreprise en achetant les actions qu’il ne possède pas déjà.

M. Schulze offre un montant de 24 à 26 dollars américains* par action qu’il ne possède pas déjà, ce qui constitue une prime de 36 % à 47 % par rapport à la valeur du titre à la fermeture des marchés le 3 août, qui était de 17,64 dollars. Le fondateur possède déjà approximativement 20,1 % des actions de Best Buy.

En se basant uniquement sur les 339,9 millions d’actions de Best Buy actuellement en circulation, l’offre serait évaluée entre 8,16 et 8,84 milliards de dollars.

« Depuis que j’ai quitté le conseil d’administration de Best Buy le 7 juin, j’ai exploré activement toutes les options quant à ma participation dans l’entreprise. Ces travaux ont renforcé mes convictions à l’effet que pour revenir un leader dans son marché, Best Buy doit changer sa structure d’entreprise », a déclaré M. Schulze dans sa lettre aux dirigeants du détaillant.

Le fondateur ajoute qu’il a récolté de nombreux appuis, incluant ceux de fonds d’investissements par capitaux propres et d’anciens dirigeants de l’entreprise.

Best Buy, qui possède également la bannière Future Shop au Canada, a confirmé la réception d’une offre « hautement hypothétique » de la part de M. Schulze, ajoutant que la proposition allait être analysée « dans le meilleur intérêt de ses actionnaires ».

Best Buy doit dévoiler ses prochains résultats financiers trimestriels le 21 août.

Le titre de Best Buy a terminé la journée sur une hausse de 2,35 dollars (13,32 %) à 19,99 dollars.

* Tous les montants sont en dollars américains.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW