Activation de nouveaux domaines de premier niveau


Benjamin Jébrak - 29/01/2014

Sept nouveaux noms de domaine de premier niveau sont rendus disponibles aujourd’hui, marquant le début de la plus grande expansion de noms en un an de l’histoire d’Internet.

Illustration du concept d'InternetLe domaine de premier niveau, ou TLD (Top-Level Domain en anglais) est au sommet de la hiérarchie des domaines. Alors qu’il existe actuellement une vingtaine de noms de domaines de premier niveau qui sont génériques, tels que .com, .net ou .name, il existe aussi plus de 250 noms de domaines de premier niveau qui sont de niveau national, tels que .ca pour le Canada, .us pour les États-Unis, etc.

Le plus grand registre des noms de domaines, Donuts, vient d’introduire sept nouveaux noms de domaines de premier niveau pouvant être utilisés par les entreprises de services. Ainsi, .bike, .clothing, .guru, .holdings, .plumbing, .singles et .ventures, sont actuellement offerts.

Selon AdWeek, Donuts prévoit offrir sept nouveaux noms de domaines de premier niveau le 5 février prochain, soit .camera, .equipment, .estate, .gallery, .graphics, .lighting and .photography.

En tout, plus de 300 nouveaux noms de domaines seront ainsi rendus publics au courant de l’année.

Pour les entreprises, ces nouveaux noms de domaines peuvent offrir de nombreuses possibilités, mais aussi poser des problèmes légaux. Afin de protéger la valeur des noms, l’ICANN (pour Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), la société chargée de l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet, offre aux entreprises des centres d’échange où celles-ci peuvent enregistrer leur marque de commerce. Donuts offre aussi de réserver ces noms pour une période de cinq à dix ans.

Cette solution ne semble toutefois pas faire l’unanimité. « Même si [ICANN] a apporté quelques modifications permettant de fournir plus de protection, nous pensons qu’elles n’étaient pas suffisantes ou adéquates, à déclaré Dan Jaffe, vice-président de l’Association of National Advertisers, un regroupement d’annonceurs aux États-Unis. Il est encore trop tôt pour présumer que nous ne serons pas confrontés à des problèmes très graves. Nous croisons les doigts […] »

Lire la suite de l’article sur AdWeek (en anglais)




Tags: , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+