Quelques données pour quelques marchés


Jean-François Ferland - 10/10/2007

Des firmes d’analyse ont analysé les marchés de l’interconnexion Fibre Channel, de l’étiquetage RFID, des investissements technologiques des entreprises financières, de l’attrait mercatique des réseaux sociaux en ligne et de l’intérêt des grandes entreprises pour les services hébergés de téléphonie IP.

Quelques données sur l’interconnexion Fibre Channel

Selon la firme Dell’Oro Group, les ventes de commutateurs à technologie d’interconnexion Fibre Channel ont bénéficié d’une hausse de 11 % au deuxième trimestre de l’année 2007, autant que lors du premier trimestre de l’année en cours que lors du deuxième trimestre de l’année précédente. Toutefois, les ventes d’adaptateurs de bus hôte ont été à la baisse.

Selon la firme, cette divergence s’explique par la vente de tels commutateurs avec des matrices de disques de stockage, pour lesquels les utilisateurs manifestent un besoin croissant, alors que les adaptateurs de bus hôte sont vendus avec des serveurs, qui font l’objet d’une diminution des livraisons en raison du phénomène de la virtualisation…

L’étiquetage RFID sort de la chaîne d’approvisionnement

La firme américaine Venture Development Corporation (VDC) indique que le marché international des encodeurs ou des imprimantes à technologie d’identification par radiofréquence (RFID) avait généré des revenus de près de 18 millions $ US en 2006 et que la croissance annuelle composée de ce marché serait d’environ 60 % au cours des cinq prochaines années. En 2011, les ventes associées à ces dispositifs pourraient être de plus de 189 millions $ US.

La firme précise que le tiers des applications utilisant de tels encodeurs ou imprimantes étaient situées hors du créneau de la chaîne d’approvisionnement en 2006 et que ce segment pourrait bénéficier d’une croissance annuelle de plus de 60 % d’ici à 2011.

Les secteurs qui ont affiché les meilleurs gains en 2006, et qui sont susceptibles d’afficher des gains appréciables au cours des prochaines années, sont ceux du transport et de la santé. En transport, VDC estime que plus d’une trentaine d’aéroports de la planète auront recours à des applications d’identification à technologie RFID d’ici cinq ans pour la manutention des bagages. En santé, où les étiquettes RFID servent à diverses utilisations qui varient du suivi des patients à la gestion des actifs, les applications du genre ont constitué 15 % du marché des encodeurs et des imprimantes RFID en 2006. Une croissance annuelle composée de 62 % résultera en des revenus de vente de tels appareils qui seront supérieurs à 28 millions $ US en 2011.

Poursuite des investissements technologiques dans le secteur financier

Frost & Sullivan estime que le marché nord-américain des entreprises de services financiers poursuivra ses investissements en technologies de l’information et des communications. Les revenus associés aux produits, aux services et aux solutions en TIC, qui étaient de 113,6 milliards $ US en 2006, pourraient atteindre 132,7 milliards $ US en 2011.

Selon la firme, la forte croissance des revenus et la consolidation des joueurs de ce marché se traduiront par la poursuite de ces entreprises à l’utilisation massive des solutions de TIC, ce qui entraînera une croissance stable des dépenses associées aux technologies. Notamment, les entreprises du secteur financier pourraient investir dans l’intégration des réseaux, la connectivité aux réseaux étendus, le transport de données et la migration des technologies.

D’autre part, l’intégration de l’offre de services bancaires, de services d’assurance et de services d’investissement stimulera la demande pour des solutions de gestion de la relation client et des solutions de soutien de la clientèle en tout temps sur une diversité de canaux de communication.

Toutefois, les fournisseurs de solutions technologiques devront assurer une haute disponibilité des réseaux et des applications, de même qu’établir des ententes de niveaux de service, afin d’éviter que des problèmes associés aux produits et aux services de TIC n’aient de lourdes conséquences pour les entreprises de ce secteur.

Les réseaux sociaux en ligne gagnent en popularité

Un sondage réalisé par la firme Ipsos-Reid indique que 37 % des adultes qui ont accès à l’Internet ont visité une communauté ou un réseau social en ligne. 29 % des répondants ont indiqué qu’ils y avaient créé un profil. Ainsi, huit visiteurs sur dix ont joint un espace Web de la sorte après en avoir fait la visite.

En détail, 63 % des répondants qui sont âgés de 18 à 34 ans ont visité un réseau ou une communauté en ligne et 55 % y ont créé un profil. Dans la tranche d’âge des 35 à 54 ans, 29 % des répondants ont visité un réseau social ou une communauté en ligne et 21 % y ont établi un profil. Quant aux personnes âgées de 55 ans et plus, 20 % ont visité de tels espaces Web et 9 % y ont créé une page. Ceux et celles qui ont visité des réseaux sociaux ou des communautés en ligne accordent en moyenne 5,4 heures par semaines à la visite et à l’utilisation de tels espaces Web.

Ipsos-Reid estime que ces réseaux sociaux en ligne offrent des opportunités intéressantes pour les mercaticiens, soit les spécialistes du marketing, en raison du niveau d’activité en ligne plus élevé des personnes qui les utilisent. La firme de sondage justifie cet énoncé en indiquant que 44 % des utilisateurs de ces espaces Web les visitent à chaque semaine et que la moitié le font à chaque jour. 75 % de ces utilisateurs ont déjà comparé des produits en ligne, 77 % ont acheté des produits et de services sur Internet et 65 % ont déjà cliqué sur une publicité en ligne.

La grande entreprise et les services hébergés de téléphonie IP

Selon la firme ABI Research, les services hébergés de téléphonie IP susciteront un intérêt accru de la part des grandes entreprises de l’Europe et de l’Amérique du Nord au cours des prochaines années.

À l’origine, les applications de téléphonie à protocole Internet à titre de service hébergé ont été adoptées par les petites entreprises, qui n’avaient pas le budget ou les ressources humaines nécessaires pour installer un système interne et qui souhaitaient bénéficier de fonctionnalités de téléphonie similaires à celles des grandes entreprises. Or, ABI Research prévoit une augmentation du nombre de fournisseurs, ainsi qu’un intérêt de ces derniers à offrir des applications et des fonctionnalités évoluées à l’intention des grandes organisations.

Si les grandes entreprises ont les moyens financiers requis pour déployer leurs propres services, la firme estime que certaines organisations qui ont plusieurs établissements distants se montreront plus intéressées que les autres par les services hébergés. Une hésitation à investir dans de nouveaux équipements de locaux, ainsi qu’un besoin de mise à niveau de plusieurs succursales qui nécessite plus d’équipements que si les utilisateurs étaient regroupés en un seul endroit, rendront le service hébergé de téléphonie IP davantage plausible aux yeux des grandes organisations.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+