Panne informatique majeure à l’Université de Montréal

Une coupure de courant dans une salle des serveurs a paralysé le système informatique de l’Université de Montréal à trois jours de la reprise des cours.

Le vendredi 24 août en soirée, les systèmes informatiques de l’Université de Montréal ont été mis hors service en raison d’une coupure de courant dans la salle des serveurs centraux de l’établissement.

Selon l’institution universitaire, cette coupure de courant « imprévue » a rendu inopérants bon nombre de services informatiques comme le courriel, le portail interne et le site Web. Ces actifs devaient être utilisés par le biais d’Internet par les étudiants, dans le cadre du retour aux études après la pause d’été.

Cette rentrée revêt un caractère particulier, car l’Université de Montréal accueille les étudiants qui sont inscrits à la session régulière d’automne 2012, mais aussi ceux qui doivent suivre une session de rattrapage pour le trimestre d’hiver 2012. Cette session avait été reportée en raison du conflit qui opposait les étudiants et le gouvernement du Québec à propos de l’augmentation des droits de scolarité.

Canaux d’information alternatifs

Le lendemain de la panne, soit le samedi 25 août, l’équipe des communications de l’Université de Montréal a publié des statuts sur l’évolution de la situation dans la page de l’établissement dans le réseau social Facebook.

Les mises à jour qui ont été publiées durant la journée et le lendemain ont indiqué entre autres que les serveurs n’avaient pas été endommagés, mais qu’il faudrait « plusieurs heures » pour procéder à leur réinitialisation. Ensuite, on a précisé que le système téléphonique fonctionnait et que l’accès à Internet était disponible sur le campus.

Surtout, l’Université de Montréal y a précisé que les cours qui étaient prévus à l’horaire le lundi 27 août auraient lieu et que les professeurs pourraient utiliser les projecteurs dans les salles de classe. L’institution a souligné que du personnel serait présent à l’entrée des pavillons afin de guider les étudiants qui n’auraient pas leur horaire de cours ni le numéro de leur salle de classe. Le dimanche en soirée, l’université a publié les listes des cours de rattrapage au sein de ses facultés sous la forme de fichiers PDF.

D’autre part, le dimanche en début de soirée, une ligne téléphonique sans frais a été établie par l’institution afin de diffuser des mises à jour sur la reprise des services informatiques et sur les mesures d’aide à l’orientation pour la première journée de classe. Le numéro de cette ligne sans frais a été diffusé dans les médias sociaux afin que les internautes puissent le relayer aux étudiants qui n’ont pas accès à Internet. Au moment de mettre cet article en ligne, le message qui était diffusé par cette ligne téléphonique datait du dimanche en fin de soirée. On y mentionnait que les systèmes informatiques étaient encore hors service.

Le lundi 27 août en matinée, le site Web principal de l’Université de Montréal et la plupart des sites Web des facultés et départements de l’institution étaient toujours hors service. Les adresses URL de ces sites menaient à une page de texte où on peut lire les états de la situation qui ont été publiés durant la fin de semaine. Certains sites Web auxiliaires étaient accessibles, comme le site institutionnel de nouvelles UdeMNouvelles et le site du Cabinet du recteur.

De nombreux internautes ont commenté les statuts qui ont été publiés dans la page Facebook de l’Université de Montréal. Plusieurs y posaient des questions et quelques-uns tentaient d’aider leurs pairs, tandis que d’autres faisaient part de leur mécontentement ou commentaient la situation avec cynisme. Certains affirmaient que les systèmes informatiques de l’institution faisaient souvent l’objet de pannes.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Rogers fournit plus d’informations à l’enquête du CRTC sur la panne du 8 juillet

Rogers a mis à jour sa réponse aux demandes de renseignements du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avec des informations supplémentaires sur la cause de la panne de son réseau le 8 juillet dernier.

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

Plus de conditions aux opérateurs de télécommunications à la suite de la panne de Rogers

Le gouvernement fédéral pourrait imposer davantage de conditions aux fournisseurs de télécommunications pour améliorer leur résilience alors que l'enquête sur l'énorme panne de Rogers du 8 juillet se poursuit, a déclaré le ministre de l'Industrie devant un comité de la Chambre des communes.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.

Panne de Teams et de divers services intégrés de Microsoft mercredi soir

Les produits infonuagiques de Microsoft avec intégration de Teams ont subi une panne mercredi soir et tôt jeudi matin, heure de l'Est, selon un rapport du service d' information Bleeping Computer, perturbant les clients de l'hémisphère sud, d'Europe et d'Asie. Cela a été attribué à ce que Microsoft a déclaré sur son fil d'état Twitter comme une connexion à un service de stockage interne interrompue.