Les revenus du marché des centres de données carboneutres devraient monter en flèche

La société d’information commerciale BIS Research a publié cette semaine un rapport sur le marché des centres de données carboneutres qui prévoit que les revenus de 5,02 milliards de dollars de l’année dernière feront plus que tripler d’ici 2027.

Selon l’étude, les revenus atteindront 16,53 milliards de dollars d’ici-là, conséquence des facteurs suivants :

  • Les réglementations gouvernementales sur les émissions de carbone et l’accent croissant sur les énergies renouvelables.
  • Le développement d’alternatives économes en énergie pour le refroidissement des centres de données.
  • Les efforts de développement durable et les activités de responsabilité sociale des entreprises.
  • La hausse mondiale des tarifs de l’électricité.

Rakhi Tanwar, analyste principal chez BIS, a déclaré qu’il s’attend à ce que les centres de données carboneutres soient « une excellente alternative aux sources d’énergie conventionnelles et aux techniques utilisées pour l’exploitation des centres de données ».

« Grâce à l’adoption de sources d’énergie renouvelables, les objectifs mondiaux de neutralité climatique peuvent être atteints et les émissions de carbone peuvent être atténuées tout en augmentant la capacité de stockage. »

Le rapport de 248 pages cite également les développements récents du marché, tels que l’annonce en mai qu’Alibaba Cloud, le fondement des efforts d’innovation et de technologie numérique du groupe Alibaba, avait ouvert son troisième centre de données durable en Allemagne pour répondre à la demande croissante de transformation numérique des clients à travers l’Europe. .

Le même mois, nZero, une plate-forme de gestion du carbone, et Corscale, la plate-forme de centre de données du groupe Patrinely, se sont associés pour fournir aux clients une offre de développement durable qui permet une comptabilisation du carbone et un suivi des émissions 24h/24 et 7j/7.

En mars de cette année, Normative, une start-up suédoise sponsorisée par Google, a publié une version gratuite de son outil de suivi des émissions de carbone alors que les entreprises du monde entier s’efforcent de trouver des moyens de gérer leur impact carbone.

Toujours en mars, Amazon Web Services (AWS) a permis aux clients d’accéder à un outil qui mesure l’empreinte carbone de l’utilisation du nuage et la compare à l’empreinte attendue d’un centre de données situé sur site, a déclaré BIS.

L’étude analyse et dresse le profil des principaux acteurs du marché mondial des centres de données carboneutres, notamment les fournisseurs de services infonuagiques, les fournisseurs de services d’alimentation et de refroidissement, les fournisseurs de centres de données et les fabricants d’infrastructures. Il compare également les acteurs opérant sur le marché mondial des centres de données carboneutres pour aider le lecteur à comprendre comment ils se comparent les uns aux autres.

BIS Research prévoit un taux de croissance annuel composé (TCAC) du marché de 22,19 % entre 2022 et 2027.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Paul Barker
Paul Barker
Paul est le fondateur de PBC Communications, une firme de rédaction spécialisée dans le journalisme indépendant. Son travail est apparu dans un certain nombre de magazines technologiques et en ligne sur des sujets allant des problèmes de cybersécurité et du monde en évolution de l'informatique de pointe à la gestion de l'information et aux progrès de l'intelligence artificielle.

Articles connexes

Les consommateurs et les entreprises n’ont pas les mêmes priorités en matière de confidentialité

Selon des recherches récentes de Cisco Systems, les consommateurs et les chefs d'entreprise ont des priorités différentes en matière de confidentialité des données.

Le télétravail inquiète les responsables de la sécurité, selon une enquête

Selon une nouvelle enquête de Cisco Systems, le nombre croissant d'employés travaillant à distance aujourd'hui est source de cheveux gris pour les responsables de la sécurité de données et les chefs d'entreprise ayant des responsabilités en matière de cybersécurité.

Projet important pour EXFO au Royaume-Uni

EXFO, une entreprise québécoise qui se spécialise en matière de tests, de monitoring et d'analytique pour le secteur des communications, annonce que National Grid, l'une des plus grandes entreprises de transport et de distribution d'électricité et de gaz cotées en bourse au monde, l’a choisie pour un projet pilote d'innovation visant à assurer le monitoring continu de l'état de son réseau de fibres optiques au Royaume-Uni, afin de soutenir l'objectif du Royaume-Uni d'atteindre la carboneutralité d'ici 2050.

Dépenser pour l’essentiel, et pas seulement pour la technologie, est vital pour la sécurité infonuagique

Les RSSI savent depuis des années que l'argent seul n'achète pas la sécurité dans les environnements sur site. La leçon est la même dans le nuage, selon un nouveau rapport.

Lévis hébergera le premier centre de traitement informatique au Canada à recevoir la distinction OCP Ready

Le campus Q01 de QScale, une entreprise qui développe des centres de traitement informatique éco responsables pour des applications telles que le calcul intensif et l’intelligence artificielle, a obtenu la distinction OCP Ready de la Fondation du Open Compute Project. Il s’agit de la première installation canadienne à recevoir cette distinction.