Le directeur de l’innovation de ServiceNow étudie pourquoi certaines entreprises s’écroulent et d’autres prospèrent pendant une récession

Le directeur de l’innovation de ServiceNow a décrit aujourd’hui les défis auxquels les organisations seront confrontées dans le contexte d’une récession imminente, ainsi que ce qu’elles doivent faire non seulement pour s’en sortir, mais aussi pour prospérer.

Dave Wright a fait ces commentaires lors de l’étape de Toronto du programme World Forum 2022 de l’entreprise, une série d’événements d’une journée qui ont déjà eu lieu à Tokyo, Londres, Chicago et Francfort, et qui se dérouleront à Paris et Zurich plus tard ce mois-ci.

Décrivant les trois dernières années comme étant de « réelles montagnes russes », il a prédit que ce n’était pas encore fini, et comme preuve, il a souligné le ralentissement économique mondial.

« Ce qui est intéressant, c’est que lorsque je fais le tour et que je parle à différentes entreprises, on voit des thèmes communs », a déclaré Wright, qui, avant de rejoindre ServiceNow en 2011, était vice-président des services techniques pour VMware dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique de l’entreprise.

« Tout le monde essaie de faire face au fait que nous avons une inflation massive. Comment gérez-vous le fait que les gens ne dépensent pas autant, mais que cela vous coûte plus cher de créer des produits ? Comment gérez-vous le fait que les chaînes d’approvisionnement sont encore massivement perturbées ? »

Wright a ajouté que ce ne sont pas seulement les fabricants de puces informatiques qui éprouvent des difficultés, mais tous les secteurs. Il a noté qu’il avait récemment acheté un nouveau canapé et avait été averti par le vendeur qu’il faudrait 13 mois avant qu’il ne puisse être livré.

« Comment gérez-vous le fait que vous avez toutes ces perturbations ? Comment gérez-vous le fait qu’il y a un stress continu autour de la conformité – toutes ces nouvelles règles en place qui doivent être suivies ? »

Comme si tout cela ne suffisait pas, il y a un autre problème majeur auquel les organisations sont confrontées : trouver de bons talents.

En termes de recrutement, Wright a déclaré que la clé tournait autour de la création d’un environnement équipé de tout, des tables de ping-pong aux salles de détente, et si agréable que « personne ne voudrait jamais quitter le bureau ».

« Quand les gens ne viennent plus travailler, tout s’envole en fumée. Maintenant, quand vous interrogez des gens, oui, ils veulent savoir quel est le salaire. Mais ils veulent aussi savoir quel est le but de votre entreprise ? Que représente votre entreprise, quelle est votre position vis-à-vis de l’ESG [Environnement, Social et Gouvernance] ? Quelle est la flexibilité de l’environnement de travail que vous offrez ?

Quant à savoir pourquoi certaines entreprises échouent, tandis que d’autres réussissent en période de ralentissement économique, il a fait référence à une étude de Bain qui indiquait que « les entreprises voient des gains et des pertes plus spectaculaires en période de crise qu’en période de prospérité. Il y a 47 % plus d’étoiles montantes et 89 % plus de navires qui coulent pendant les périodes de ralentissement que pendant les périodes stables ».

« Pourquoi certaines personnes auraient-elles un succès incroyable ? » a demandé Wright. « Je pense que cela dépend de ce que vous faites d’un point de vue commercial. »

Il n’y a, a-t-il dit, pas de meilleur moment pour innover, et cela signifie passer entièrement au numérique, car les anciennes façons de faire des affaires « n’ont vraiment plus d’importance ».

Dans une entrevue avec IT World Canada après son allocution, Wright a également parlé de l’importance de l’intelligence artificielle en ce qui concerne les offres de produits de ServiceNow, et plus précisément de l’importance de son achat en 2020 de la société montréalaise Element AI.

« Avoir cet élément avant-gardiste a été un grand avantage pour nous, ainsi que d’avoir les technologues qui peuvent réellement construire le système et faire des recherches sur ce qui se passe dans le futur. »

L’intention initiale de l’acquisition était d’utiliser la technologie d’Element AI pour prédire les pannes matérielles, a-t-il déclaré : « Ainsi, sur la base d’une chaîne d’événements, comment puis-je examiner les événements précédents, puis prédire avec un certain degré de confiance qu’un système pourrait tomber en panne à un moment donné dans le futur ? ».

C’est toujours le cas, a déclaré Wright, mais comme tout repose sur la plate-forme ServiceNow, les avancées de l’intelligence artificielle développées pour une application, telle que AI Operations, sont désormais portées vers d’autres domaines, tels que la gestion de la chaîne d’approvisionnement et la gestion des cas des employés.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, un publication sœur de Direction informatique,

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Paul Barker
Paul Barker
Paul est le fondateur de PBC Communications, une firme de rédaction spécialisée dans le journalisme indépendant. Son travail est apparu dans un certain nombre de magazines technologiques et en ligne sur des sujets allant des problèmes de cybersécurité et du monde en évolution de l'informatique de pointe à la gestion de l'information et aux progrès de l'intelligence artificielle.

Articles connexes

Les bénéfices au 4è trimestre des géants de la technologie laissent présager de gros problèmes, selon un analyste

Selon Scott Bickley, analyste des technologies de l’information, la nouvelle selon laquelle les géants de la technologie ont annoncé des bénéfices plus faibles que prévu la semaine dernière n'est qu'un des nombreux signaux indiquant qu'il ne s'agit pas simplement d'un coup dur, mais d'un signe de ce qui pourrait devenir une grave crise économique mondiale.

Des résultats et des prévisions sombres pour les géants de la technologie

Alphabet, Amazon, Meta et Microsoft ont toutes annoncé des bénéfices défavorables, rapportant des baisses des revenus et des cours des actions après des décennies de croissance alors qu'ils font face à une hausse de l'inflation et des taux d'intérêt et à une récession imminente. Selon certaines informations  les quatre sociétés affichent une perte de capitalisation boursière combinée de 350 milliards de dollars américains.

Des dirigeants reportent la transformation et consolident les outils alors que les craintes de récession augmentent

Alors que les taux d'intérêt augmentent et que les bénéfices ralentissent au Canada et aux États-Unis, un certain nombre de chefs de la direction (PDG) demandent aux gestionnaires – y compris les dirigeants de la sécurité informatique – de réduire les dépenses.

ServiceNow lance la version San Diego de sa plateforme Now

ServiceNow vient de lancer la version San Diego de sa plateforme Now qui vise à aider les organisations à progresser au-delà de la transformation engendrée par la pandémie en stimulant la productivité, en adaptant l’automation à travers toute l’entreprise et en créant de meilleures expériences pour un monde hybride.

Element AI rachetée par ServiceNow

L’entreprise montréalaise Element AI, considérée comme un chef de file dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), vient d’être achetée par la société californienne ServiceNow.