iCloud : l’informatique en nuage selon Apple


Jean-François Ferland - 07/06/2011

Apple a levé le voile sur son service d’informatique en nuage iCloud, dont la majorité des fonctions seront gratuites.

Dans le cadre de l’événement Worldwide Developers Conference, Apple a présenté le service d’informatique en nuage iCloud, qui sera offert dès l’automne 2011.

Le service en ligne d’Apple stockera et synchronisera de la musique, des applications, des photos, des livres électroniques, des documents, des calendriers, des carnets d’adresses et des courriels sur les appareils mobiles et sur les ordinateurs d’un utilisateur.

Ces services en ligne nécessiteront l’utilisation du prochain système d’exploitation iOS 5 sur un iPhone 3GS ou 4, sur un iPod touch de 3e ou 4e génération, sur un iPad de 1re ou 2e génération. Certains services nécessiteront aussi un ordinateur Mac doté de Mac OS X Lion ou un PC doté de Windows Vista ou Windows 7 et du logiciel de messagerie Outlook 2007 ou 2010.

Photo Stream

Lorsqu’un utilisateur prendra une photo à l’aide d’un appareil mobile utilisant iOS 5 ou fera l’importation d’une image contenue dans une caméra sur un ordinateur personnel, la fonction Photo Stream enverra le fichier par le biais d’un réseau Wi-Fi ou Ethernet vers iCloud, qui se chargera de la téléverser vers les autres appareils informatiques qui sont liés au service.

Photo Stream conservera aussi les 1 000 dernières photos transférées dans iCloud afin d’en permettre l’affichage rapide sur des systèmes Apple, dont le module télé Apple TV.

Sauvegarde

Également, iCloud procédera à la sauvegarde de divers contenus des appareils mobiles d’un utilisateur. Ainsi, la musique, les applications et les livres achetés dans les boutiques d’Apple, les photos et vidéos incluses dans la fonction Camera Roll, les données des applications, les configurations des appareils, la disposition des applications et de la page d’accueil, les minimessages, les messages texte et les sonneries des appareils mobiles seront gardés en ligne sur les serveurs d’Apple.

Contacts, calendrier, courriels

D’autre part, iCloud permettra la création et la synchronisation de calendriers, de carnets d’adresses et de comptes de courriels d’appareils informatiques.

Ces services mèneront à la désactivation du service en ligne MobileMe à la fin de juin 2012. Entre-temps, les détenteurs de comptes MobileMe pourront continuer d’utiliser gratuitement le service en ligne (Apple aurait effectué des remboursements auprès d’utilisateurs qui avaient adhéré ou renouvelé récemment leur abonnement au service).

Espace disque

iCloud offrira gratuitement 5 gigaoctets d’espace disque pour le stockage de fichiers. Toutefois, les livres, la musique et les logiciels achetés auprès d’Apple ainsi que les images contenues dans Photo Stream ne seront pas comptabilisés dans cet espace.

iTunes Match

La seule fonction payante qui sera offerte dans la version initiale de iCloud sera le service iTunes Match. Pour 24,99 $ US par année, un utilisateur pourra stocker en ligne dans iCloud des fichiers de chansons qui ont été extraits de CD ou qui ont été achetés en ligne ailleurs.

Le service balaiera la collection de musique contenue dans un ordinateur et fera un appariement des pièces non achetées auprès d’Apple et des pièces contenues dans la base de données de 18 millions de chansons du iTunes Store. Les pièces ainsi appariées seront ensuite ajoutées dans iCloud aux chansons déjà achetées par l’utilisateur. Les pièces accessibles à l’utilisateur auront un encodage de 256 kilobits par seconde, et ce, même si les fichiers contenus dans l’ordinateur sont encodés à un débit inférieur.

Il est possible que ce service ne soit pas offert initialement au Canada lors du lancement d’iCloud, en raison de dispositions contractuelles entre Apple et les étiquettes de disques de musique.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de mai de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+