Facebook réplique au Wall Street Journal

L’entreprise Facebook a riposté à une série d’articles du Wall Street Journal qui ont montré du doigt ses difficultés à gérer les utilisations de sa plateforme à des fins de traite humaine et de désinformation au sujet de la pandémie de COVID-19.

Image : Getty

Pour se défendre, Facebook a écrit sur son blogue et déclaré par l’entremise d’un porte-parole avoir dépensé 13 milliards de dollars en sécurité en ligne depuis 2016. L’entreprise soutient mobiliser désormais 40 000 personnes dont le rôle concerne la sécurité en ligne, incluant des prestataires externes de services.

De plus, Facebook affirme que ses employés dont la fonction relève de la sécurité en ligne sont désormais intégrés plus tôt aux équipes et aux processus de développement de produits.

Facebook soutient aussi avoir rejeté 3,5 millions de soumissions de publicités durant la première moitié de 2021, parce que les soumissionnaires ont échoué à fournir certaines informations.

Selon Bloomberg, des prestataires externes de services sont responsables pour l’entreprise Facebook de la modération des contenus qui sont mis en ligne et circulent sur sa plateforme.

Malgré tout, selon les documents obtenus par le Wall Street Journal, qui ont été les objets de fuites, « des chercheurs internes de Facebook ont souvent identifié des problèmes avec du contenu inapproprié ou des comportements d’utilisateurs », mais Facebook a « systématiquement échoué à les circonscrire ».

Par exemple, selon une recherche interne obtenue par le Wall Street Journal, l’entreprise Facebook connaîtrait les dommages émotionnels que le défilement compulsif de contenus sur son application Instagram peut causer aux utilisateurs.

Articles connexes

Corrigez ces vulnérabilités dans des produits VMware et Cisco

Les administrateurs de VMware et de certains appareils de Cisco Systems sont prévenus d'installer des correctifs dès que possible pour corriger des vulnérabilités graves.

Google va ajouter des contrôles de sécurité plus granulaires à Workspace

Google améliorera bientôt ses capacités automatisées de protection des données basées sur l'intelligence artificielle (IA) dans sa suite de productivité Workspace pour les organisations stockant des données dans Google Drive.

Les escroqueries liées aux courriels professionnels deviennent de plus en plus sophistiquées, selon un rapport

Les escroqueries par messagerie qui tentent d’inciter les employés à effectuer des transactions risquées continuent d’affliger les organisations.

Une division américaine de la CIBC semble avoir été victime du piratage de MOVEit

La division américaine d'une autre banque canadienne a apparemment été victime de la vulnérabilité du serveur de transfert de fichiers MOVEit.

Un rapport de BlackBerry révèle une augmentation de 40 % des cyberattaques

BlackBerry Limited a publié son dernier rapport trimestriel sur les menaces mondiales, mettant en lumière une augmentation inquiétante de 40 % des cyberattaques dirigées contre les agences gouvernementales et le secteur des services publics. La société a déclaré que ses solutions de cybersécurité basées sur l'IA avaient réussi à déjouer 55 000 attaques individuelles entre mars et mai 2023.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.