Des pirates informatiques redonnent au précédent

Des pirates informatiques ont redonné en partie le butin qu’ils ont dérobé sur une plateforme de cryptomonnaies, selon Reuters.

Image : Getty

L’agence de presse a rapporté que la plateforme décentralisée de troc pair-à-pair de cryptojetons par chaînes de blocs Poly Network a ainsi récupéré 260 millions de dollars sur les 613 millions de dollars américains subtilisés par un ou des pirates.

Poly Network a publié jeudi sur Twitter des mises à jour selon lesquelles la totalité des cryptoactifs des utilisateurs aurait été graduellement retransférée.

Selon un analyste dont les propos sont rapportés par Reuters, les pirates ont pu avoir des difficultés à blanchir les fruits numériques de leur larcin. Un présumé pirate dont le point de vue est lui aussi rapporté par Reuters soutient plutôt que de retourner les jetons a toujours fait partie de son plan.

Au moment de révéler mardi son détroussement, Poly Network avait en même temps demandé aux brigands de retourner les fonds volés, ainsi que menacé d’intenter des actions en justice contre eux.

Un anonyme qui revendique la responsabilité du détournement de fonds a affirmé en ligne avoir agi « pour le plaisir », et pour « exposer une vulnérabilité », ainsi qu’avoir toujours prévu de retourner les jetons et ne pas être très intéressé par l’argent.

Un cofondateur de la firme de traçage de cryptoactifs Elliptic, basée à Londres en Angleterre, pense qu’il est aussi plausible qu’essayer de blanchir une si grande quantité de jetons de cryptoactifs pourrait avoir causé des maux de tête aux larrons.

Selon Tom Robinson, « même si vous volez des cryptoactifs, les blanchir et les liquider est extrêmement difficile, en raison de la transparence de la chaîne de blocs et de l’utilisation de l’analyse de chaîne de blocs par les institutions financières ».

Articles connexes

Détecter les intrusions avant une attaque

Par Avi Posesorsky, directeur des ventes chez Fortinet Avec leurs...

Google Cloud annonce de nouvelles solutions de sécurité

Google Cloud élargit son offre de cybersécurité et place sa récente acquisition de la société de cybersécurité Mandiant au premier plan de ses annonces de sécurité lors de la conférence Google Cloud Next 2022.

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.

Des responsables des TI admettent manquer de visibilité sur leur surface d’attaque

Malgré des investissements dans la cybersécurité, de nombreuses organisations canadiennes – et leurs homologues mondiales – admettent qu'elles ont toujours des problèmes de visibilité de leurs systèmes informatiques, ce qui complique leur capacité à sécuriser des données vitales.