Commerce électronique : magasinage sur Internet

TENDANCES Un plus grand nombre de Canadiens ont utilisé Internet pour acheter des biens et des services en 2007, et ils ont passé pour une valeur de près de 12,8 milliards de dollars de commandes, en hausse de 61 % par rapport à 2005.

Cette croissance a été le résultat d’une hausse du volume de commandes, celles-ci étant passées de 49,4 millions en 2005 à 69,9 millions en 2007. La proportion de commandes auprès de fournisseurs canadiens a diminué légèrement, passant de 57 % du total en 2005 à 52 % en 2007.

Plus de 8,4 millions de Canadiens de 16 ans et plus ont passé une commande en ligne en 2007, en hausse comparativement à près de 6,9 millions en 2005. Ils représentaient 32 % des Canadiens de ce groupe d’âge, comparativement à 28 % en 2005.

La consommation en ligne était inégale d’un consommateur à l’autre. Les 25 % supérieurs des « consommateurs en ligne », qui ont dépensé en moyenne 5 000 $ en 2007, ont été à l’origine de 46 % des commandes et de 78 % de la valeur pécuniaire totale.

Les personnes qui magasinent sur Internet étaient aussi plus susceptibles de payer leurs achats en ligne. Environ 82 % ont payé directement sur Internet une partie ou la totalité de leurs achats, en hausse comparativement à 75 % en 2005.

Toutefois, 77 % de ces consommateurs en ligne ont dit être préoccupés concernant l’utilisation des cartes de crédit en ligne.

Les Albertains sont les principaux consommateurs en ligne

Parmi les Canadiens de 16 ans et plus qui ont utilisé Internet en 2007, 44 % ont passé une commande en ligne. Cette proportion diminue légèrement lorsqu’on englobe les personnes de 16 et 17 ans dans l’enquête de 2007. Sur le plan régional, les utilisateurs d’Internet de l’Alberta étaient les plus grands consommateurs en ligne en 2007, la moitié d’entre eux ayant passé une commande en ligne.

Même si la grande majorité (97 %) des adolescents de 16 et 17 ans ont utilisé Internet, seulement 25 % s’en sont servi pour passer une commande en ligne.

Sur le plan démographique, les utilisateurs d’Internet de 25 à 34 ans étaient les plus grands consommateurs en ligne, plus de la moitié d’entre eux (51 %) ayant passé des commandes en ligne.

Davantage de paiements directs sur Internet

Les types les plus courants de commandes en ligne concernaient les services de voyage, les livres et les revues, les autres produits de divertissement, comme les billets de concert ainsi que les vêtements, les bijoux et les accessoires.

Environ 82 % des consommateurs en ligne ont payé directement sur Internet une partie ou la totalité de leurs achats en 2007, et ce, au moyen d’une carte de crédit ou de débit. Il s’agit d’une hausse par rapport à la proportion de 75 % enregistrée en 2005.

Internet soutient le commerce de détail

Pour de nombreux Canadiens, le magasinage sur Internet est devenu un complément du magasinage traditionnel plutôt qu’un substitut.

En 2007, 43 % des Canadiens sont allés sur Internet pour effectuer de la recherche concernant des produits, ou pour faire du « lèche-vitrines ». Parmi ces personnes, une majorité (64 %) a déclaré avoir fait subséquemment un achat directement dans un magasin.

Les articles les plus populaires pour le lèche-vitrines étaient les appareils électroniques grand public, comme les appareils photo et les magnétoscopes, les ameublements, comme les gros électroménagers et les meubles ainsi que les vêtements, les bijoux et les accessoires.

Les préoccupations en matière de sécurité persistent

En 2007, la moitié (50 %) de tous les Canadiens qui ont utilisé ou non Internet ont déclaré être très préoccupés par l’utilisation des cartes de crédit en ligne.

Ce niveau de préoccupation passait à 34 % chez ceux qui avaient passé une commande (avec ou sans paiement en ligne), et était encore plus faible (30 %) chez la minorité de personnes qui faisaient partie des « plus grands consommateurs en ligne ».

Ces niveaux étaient plus élevés en 2005 pour les trois groupes. Les résultats de l’enquête ont montré que les Canadiens étaient moins susceptibles d’être très préoccupés au sujet de la sécurité s’ils avaient utilisé Internet plus longtemps et pour un plus grand nombre d’activités.

Par ailleurs, les Canadiens étaient des utilisateurs plus expérimentés en 2007, 54 % déclarant cinq années ou plus d’utilisation d’Internet, en hausse comparativement à 45 % en 2005. Parmi les « plus grands consommateurs en ligne », 91 % avaient utilisé Internet pendant cinq ans ou plus en 2007.

Cet article, publié dans Le Quotidien de Statistique Canada, est reproduit avec permission.


À lire aussi: Stationner à Montréal : assistance informatisée en vue L’actualité des TI en bref

Articles connexes

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Financement de 30 M$ pour Amilia afin d’accélérer la transformation numérique du secteur récréatif

Amilia, une entreprise technologique montréalaise fondée en 2009 œuvrant dans le secteur du commerce électronique pour les activités récréatives, annonce un nouvel investissement de 30 millions de dollars du Fond de croissance des entreprises du Canada (FCEC), d'Exportation et développement du Canada (EDC) et d'Investissement Québec (IQ). 

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.

L’état de l’identité numérique au Canada

L'identité numérique arrive au Canada, soulevant une foule de questions de même que certaines préoccupations des défenseurs de la vie privée. De nombreuses provinces et le gouvernement fédéral ont lancé des initiatives d'identité numérique pour simplifier et sécuriser l'accès aux services gouvernementaux.

Le Canada devrait limiter l’utilisation de la reconnaissance faciale

Les commissaires à la protection de la vie privée fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada déclarent que le Parlement devrait limiter l'utilisation par la police canadienne de la technologie de reconnaissance faciale à des circonstances étroitement définies telles que les crimes graves, ont déclaré aujourd'hui.