18 M$ pour une plateforme d’innovation numérique et quantique


Renaud Larue Langlois - 21/04/2022

L’Université de Sherbrooke et le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec s’associent pour créer la Plateforme d’innovation numérique et quantique (PINQ2). L’objectif de cette plateforme de calcul haute performance est de stimuler un écosystème de projets de recherche collaboratifs entre les scientifiques, les entreprises et les organismes et ainsi accélérer la transformation numérique du Québec.

Université de Sherbrooke

Source : Université de Sherbrooke

La mission de la plateforme est d’augmenter la collaboration et le transfert technologique entre l’industrie et la recherche, et accélérer la transformation numérique des entreprises en formant les talents de demain, indique l’Université de Sherbrooke dans un communiqué. Elle est appelée à devenir un centre de référence au Québec et au Canada pour faciliter et accélérer l’adoption des technologies numériques.

Plusieurs partenaires universitaires et industriels s’associent à la plateforme qui bénéficie, entre autres, d’un financement de 16 M$ offert par le gouvernement provincial ainsi que d’appuis de partenaires industriels.

« Le Québec s’impose de plus en plus comme un leader dans les sciences et les technologies quantiques. Pour continuer dans cette voie, on a besoin des technologies les plus avancées, telles que PINQ2, qui permettent d’innover et de créer des liens entre les chercheuses et chercheurs et le milieu entrepreneurial », a déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional au sujet du projet.

« La plateforme, ancrée au Québec et entièrement disponible en infonuagique, permettra d’augmenter le maillage entre la recherche universitaire et les partenaires industriels. Elle mettra à la disposition des entreprises et des équipes de recherche universitaires une infrastructure de calcul de très haute performance, proche des standards de l’industrie, accompagnée de logiciels professionnels, tout en garantissant la conservation des données au Québec », précise Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation et aux partenariats à l’Université de Sherbrooke et président du conseil d’administration de PINQ2.

La plateforme prévoit offrir des solutions intégrées pour un ensemble de secteurs. Parmi eux, celui de la santé, du développement durable, de l’intelligence artificielle ou des médias numériques. De nombreux partenaires ont déjà démontré leur intérêt à utiliser la plateforme et des projets pilotes sont en cours.

Lire aussi :

Ordinateurs et processeurs quantiques supraconducteurs développés à Sherbrooke

IBM apporte au Québec le premier ordinateur quantique universel du Canada

Québec lance des zones de collaboration entre entreprises et chercheurs universitaires




Tags: , , ,