Yellow Média songe à vendre d’autres actifs


Denis Lalonde - 08/05/2012

Une charge pour dépréciation de 2,9 milliards de dollars a résulté en une perte nette du même montant pour Yellow Média. La société crée un comité qui aura pour objectif de conclure toute transaction nécessaire au cours de l’année financière courante.

La société précise que la charge de dépréciation du goodwill (fonds commercial) est liée à « des produits inférieurs à ce qui avait été prévu lors de l’examen de nos plans d’exploitation au cours du troisième trimestre de 2011 ».

Le fonds commercial est, dans les faits, un excédent de la valeur globale d’une entreprise par rapport à la valeur réelle de ses actifs à une date donnée.

La direction de Yellow Média ajoute que la charge « est sans effet sur la trésorerie et n’a pas d’incidence sur les activités de l’entreprise, les liquidités, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation, les ententes de crédit conclues avec les banques et les contrats obligataires. »

La nouvelle faisait malgré tout reculer le titre de Yellow Média de 3 cents (30 %), à 7 cents en milieu de matinée, lui qui valait 10 cents à la fermeture de la Bourse de Toronto lundi.

Création d’un comité sur le financement

Au 31 mars, la dette nette de l’entreprise se chiffrait à environ 2,1 milliards de dollars en comptant les actions privilégiées de séries 1 et 2 et les instruments convertibles. Le 2 avril, l’entreprise dit avoir fait son deuxième remboursement trimestriel obligatoire de 25 millions de dollars sur sa facilité de crédit non renouvelable.

Au 7 mai (hier), une somme de 155 millions de dollars était due sur la tranche non renouvelable de la facilité de crédit, tout comme un montant de 239 millions de dollars sur la tranche renouvelable. Yellow Média n’a pas précisé si elle avait effectué ces paiements et soutient qu’elle dispose d’une encaisse de 292 millions de dollars.

Reconnaissant le besoin de mieux aligner sa structure de capital avec sa stratégie d’exploitation, Yellow Média affirme avoir « commencé à évaluer différentes possibilités concernant les échéances de refinancement en 2012 et au-delà. »

Pour superviser ce processus, le conseil d’administration a formé un comité sur le financement, avec pour objectif de conclure toute transaction nécessaire au cours de l’année financière courante. Cela signifie que d’autres actifs pourraient subir le même sort que LesPac.com si la société devait éventuellement manquer de liquidités.

Rappelons que Yellow Média a vendu le portail de petites annonces classées LesPac.com à Mediagrif en novembre dernier pour un montant de 72,5 millions de dollars.

Yellow Média n’avait pas répondu aux questions de Direction informatique au moment de la mise en ligne de l’article.

Résultats financiers à la baisse

Pour le trimestre terminé le 31 mars, Yellow Média a fait état d’une perte nette de 2,9 milliards de dollars (5,61 dollars par action). À la période correspondante l’an dernier, la société avait dévoilé un bénéfice net de 70,5 millions de dollars (13 cents par action).

Les revenus de la société ont totalisé 289,1 millions de dollars durant le trimestre, comparativement à 349,4 millions de dollars à la période correspondante en 2011. Il s’agit d’un recul de plus de 17 %.

En excluant la charge de dépréciation, Yellow Média aurait déclaré un bénéfice net lié aux activités poursuivies de 67,3 millions de dollars (13 cents par action), lui qui était pratiquement deux fois plus important l’an dernier, à 133,7 millions de dollars (26 cents par action).

Report de l’assemblée annuelle

Yellow Média, qui devait tenir son assemblée annuelle ce matin, a décidé de la reporter, disant constater que « le nombre de votes d’actionnaires reçus ne permettrait pas d’atteindre le quorum. »

Le conseil d’administration et les vérificateurs actuels demeureront donc en poste jusqu’à l’élection ou la nomination de leurs successeurs.

Yellow Média possède et exploite les annuaires Pages Jaunes et les sites PagesJaunes.ca, Canada411.ca et RedFlagDeals.com. L’entreprise offre également des solutions numériques par l’entremise de Mediative, sa division de médias numériques et de solutions marketing pour les agences et annonceurs nationaux.

À lire également sur Yellow Média

Diminution des revenus annuels et importante perte nette chez Yellow Média
Mediagrif achète LesPac pour 72,5M$

Pour consulter l’édition numérique du magazine d’avril 2012 de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW