Une approche différente en refroidissement de centre de données chez ROOT


Jean-François Ferland - 18/08/2014

ROOT misera sur une solution de refroidissement à efficacité accrue pour son premier centre de données à Montréal. Visite des lieux.Logo du centre de données Root Data Center à Lasalle

L’entreprise montréalaise ROOT Data Center, qui œuvre dans le domaine de la colocation en centre de données, est en train d’établir son premier centre dans un édifice anonyme d’une superficie de 20 000 pieds carrés, dans le parc industriel de l’arrondissement LaSalle à Montréal.

ROOT a amorcé la construction du centre de données en juin 2014, dans le cadre d’un projet de 20 millions de dollars qui a été entrepris en janvier dernier. Le centre de données doit entrer en fonction en octobre 2014. Le projet est financé par des partenaires du secteur privé, dont le fournisseur de services de télécommunications Teksavvy. Teksavvy sera l’un des principaux colocataires du centre de données, dans le cadre de l’offre commerciale de services gérés et de logiciels services.

Lors du passage de Direction informatique, ROOT était à aménager l’une de deux salles de serveurs qui pourront héberger au total jusqu’à 500 serveurs physiques. À la droite d’une des salles, une partie de la superficie servira à l’hébergement et l’exploitation d’unités ininterruptibles d’alimentation, de commutateurs et d’autres composantes de réseautique. À la gauche de la salle, deux premières rangées d’armoires à serveurs vides, dotées de portes métalliques de couleur orange, étaient alignées sur un plancher immaculé.

Face à la rangée d’armoires, dans la paroi d’un mur, de grandes ouvertures laissaient voir les déflecteurs métalliques d’un système de refroidissement du fabricant américain KyotoCooling. À l’extérieur, des employés d’Hydro-Québec s’affairaient à installer des composantes d’alimentation électrique pour le centre de données, à proximité du système de refroidissement. Les deux modules qui composent le système de refroidissement avaient été installés récemment au moyen de deux camions-grues. La portion supérieure du système de refroidissement servira à évacuer l’air chaud hors du centre de données, tandis que la portion inférieure enverra de l’air frais vers les composantes dans les salles de serveurs.

Selon ROOT, un total de six unités de refroidissement seront exploitées sur les parois du centre de données lorsque les armoires de serveurs seront remplies à capacité.

Le système de refroidissement du centre de données de ROOT, vu de l'intérieur

Le système de refroidissement du centre de données de ROOT, vu de l’intérieur

Efficacité accrue

Patrick Wong, responsable du marketing chez ROOT, a expliqué que la conception du système de refroidissement et le flux de circulation de l’air à l’intérieur du centre de données avaient permis d’éliminer l’installation d’un faux plancher. Également, il a souligné que le système de refroidissement servira à refroidir autant l’aire des serveurs que celle qui est dédiée aux équipements de réseautique et d’alimentation électrique.

« Dans d’autres centres de données, il est compliqué pour les techniciens d’effectuer des réparations sous un faux plancher, a indiqué M. Wong. Également, il y a un risque d’effondrement en cas d’incendie – bien que les probabilités que ça se produise soient peu élevées. Aussi, beaucoup de saleté et de poussière peuvent s’accumuler sous un faux plancher. Nous réglons plusieurs problèmes possibles [en éliminant la présence d’un faux plancher]. »

Selon ROOT et le fournisseur Air Enterprises, à qui appartient Kyoto Cooling, le centre de données de ROOT sera le premier établissement du genre à utiliser ce système de refroidissement à Montréal. Il s’agira du troisième système du genre à être exploité au Québec, après des installations pour des centres de données d’Hydro-Québec et de Bell Canada.

Le système de refroidissement utilisera l’air ambiant durant 98 % de l’année – soit l’équivalent de 51 semaines – ce qui permettrait d’obtenir un indicateur de puissance énergétique (power usage effectiveness, ou PUE) de 1,2 ou moins.

Le système de refroidissement du centre de données de ROOT

Le système de refroidissement du centre de données de ROOT.

Les deux entreprises affirment que le recours à ce type de système de refroidissement permettra d’implanter 25 % plus de serveurs sur une superficie donnée. Également, elles affirment que le système de refroidissement permettra d’exploiter le centre de données avec une efficacité énergétique qui sera supérieure de 50 % à celle du plus proche concurrent, tout comme d’avoir un coût des produits qui sera inférieur de 40 % à celui des concurrents locaux.

M. Wong a indiqué que l’approche privilégiée par ROOT visait à améliorer l’efficacité de ses systèmes et à réduire les coûts en interne, mais également au bénéfice de la clientèle.

« Nous offrons à nos clients des services à l’équivalent de prix de gros – pour l’instant, nous sommes les moins chers au Canada, et possiblement au monde pour ce que nous offrons, a déclaré M. Wong. Nous n’offrons à nos clients que des services de « Tier 3 », alors que tout est redondant [dans nos installations]. »

M. Wong a précisé que le principal propriétaire de ROOT, Jason van Gaal, avait conçu le centre de données de LaSalle en vertu des principes de conception d’une infrastructure de type « Tier 3 ». Une homologation formelle du centre de données n’est pas prévue à court terme.

Par ailleurs, ROOT mettra à la disposition des techniciens de ses clients une salle d’exercice, un téléviseur géant et une console de jeu vidéo hors de la salle des serveurs. « Cela permettra aux techniciens de passer le temps, lorsqu’ils seront présents durant une à deux journées pour effectuer des installations », a expliqué M. Wong.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+