Sécurité : le test CAPTCHA contourné par un logiciel?


Jean-François Ferland - 28/10/2013

Une entreprise américaine affirme qu’elle peut résoudre 90 % des tests de sécurité en ligne CAPTCHA, qui servent à déterminer si une requête provient d’un être humain.

Vicarious, une entreprise américaine qui est au stade du démarrage, affirme qu’une technologie d’intelligence artificielle qui est intégrée à son logiciel Recursive Network Software peut résoudre la grande majorité des tests CAPTCHA, rapporte la BBC dans son site web.

Le test de sécurité CAPTCHA

Une interface du service de test de sécurité CAPTCHA (image : Carnegie Mellon University)

Un test de sécurité CAPTCHA (pour Completely Automated Public Turing Test To Tell Computers and Humans Apart en anglais) sert à prouver qu’une requête qui est formulée dans une page web provient d’un être humain. Un tel test est utilisé par exemple dans un site web lors de la connexion à un service ou l’envoi d’un formulaire.

Un test CAPTCHA génère une image ou un son qui représentent une série de mots, de lettres ou de chiffres qu’un internaute doit taper à l’écran afin de prouver qu’il est un être humain et non un robot. Ces tests de sécurité sont utilisés notamment pour contrer les tentatives de pollupostage en ligne. Google, Yahoo et PayPal font partie des organisations qui utilisent des tests de sécurité CAPTCHA dans leurs sites web.

Vicarious affirme qu’elle a « résolu » le service CAPTCHA pour démontrer le franchissement d’une nouvelle étape pour les « machines aptes à penser », et non pour réaliser des méfaits.

« [Nos] algorithmes atteignent des niveaux d’efficacité et d’efficience qui se rapprochent de ceux des cerveaux humains », a déclaré un des cofondateurs de Vicarious.

Lire l’article complet dans le site web de la BBC (en anglais)




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+