Revenus annuels à la hausse et perte nette chez Groupe de jeux Amaya


Jean-François Ferland - 20/03/2012

Groupe de jeux Amaya rapporte des revenus de 18,3 millions de dollars et une perte nette de 1,9 million de dollars pour son année financière 2011.

Groupe de jeux Amaya, une entreprise de Montréal qui est spécialisée en matériel technologique destiné à l’industrie du jeu de hasard, rapporte des revenus de 18 375 249 dollars pour son année financière 2011 qui a pris fin le 31 décembre dernier. Ces revenus équivalent à plus du triple des revenus de 6 049 236 dollars que Groupe de jeux Amaya avait produit lors de son exercice financier 2010.

Cette augmentation des revenus d’année en année est attribuable à l’inclusion des revenus d’exploitation de Chartwell Technology, un fournisseur de jeux, de systèmes et de plateformes de jeux pour l’industrie du jeu de casino en ligne dont Groupe de jeux Amaya a fait l’acquisition au printemps 2011. Les ventes d’unités d’un système de divertissement adapté aux chambres d’hôtel et la vente de systèmes de jeu par messagerie texte au Kenya on également contribué à la croissance des revenus de Groupe de jeux Amaya.

Durant son année financière 2011, Groupe de jeux Amaya a établi des ententes avec la Société des casinos du Québec, pour la fourniture de systèmes de courses de chevaux virtuelles et avec la Société du Jeu Virtuel du Québec, une filiale de Loto-Québec, pour la fourniture de contenu destiné au site Web Espace-jeux.

L’entreprise a également signé des contrats exclusifs avec les gouvernements de la Moldavie et de l’Arménie pour la fourniture de solutions de jeu. De plus, Groupe de jeux Amaya a procédé au lancement de services de loterie qui sont fondés sur les TIC au Kenya et en Ouganda.

Par ailleurs, Groupe de jeux Amaya a indiqué à la fin de 2011 qu’elle amorçait un processus d’achat de l’entreprise anglaise Cryptologic, qui développe des logiciels de casino en ligne.

Durant son année financière 2011, Groupe de jeux Amaya a consacré 6,48 millions de dollars aux frais de vente, contre 0,87 million de dollars en 2010. Les frais généraux et d’administration ont été de 5,53 millions de dollars, alors que ces frais avaient été de 1,33 million de dollars l’année précédente.

Les frais généraux et d’administration de Groupe de jeux Amaya ont atteint 13,74 millions de dollars, alors que ces frais avaient été de 5,61 millions de dollars lors de l’année financière précédente. L’embauche de personnel, les frais associés aux acquisitions de Chartwell Technology et Cryptologic et des coûts de mise en oeuvre d’activités commerciales dans deux pays d’Afrique ont contribué notamment à cette hausse des coûts.

Groupe de jeux Amaya rapporte une perte nette annuelle de 1 926 025 dollars, alors que son année financière précédente s’était soldée par un bénéfice net de 82 995 dollars.

Résultats trimestriels

Pour le quatrième trimestre de son année financière 2011, Groupe de jeux Amaya rapporte des revenus de 9 490 081 dollars et un bénéfice net de 2 887 313 dollars.

Ces résultats trimestriels constituent une amélioration en comparaison avec les revenus de 2 096 610 dollars et la perte nette de 591 401 dollars que Groupe de jeux Amaya avait rapporté pour les trois derniers mois de son année financière 2010.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de février-mars 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+