Règlement de litige et démission chez Opsens


Jean-François Ferland - 02/03/2012

Opsens et ACIST règlent hors cour un litige juridique. Le président de la filiale Opsens Solutions remet sa démission.

Opsens, une entreprise de Québec qui fabrique des capteurs à fibre optique à l’intention de manufacturiers d’équipement d’origine et de clients dans diverses industries, a indiqué qu’elle réglerait hors cour la poursuite qui avait été intentée par ACIST (pour Advanced Contrast Imaging System Technology) Medical Systems, une entreprise d’Eden Prairie au Minnesota qui commercialise des technologies d’injection à contraste qui sont destinées aux activités d’imagerie dans les domaines de la radiologie et de la cardiologie.

ACIST Medical Systems avait entamé une poursuite contre Opsens devant un tribunal américain en mars 2011, en alléguant qu’un cathéter de mesure de pression nommé EasyWire qui devait servir à établir un diagnostic lors d’une situation de lésion coronarienne, qui était en cours de développement et d’expérimentation, contrevenait à certaines de ses propriétés intellectuelles. ACIST Medical Systems exigeait que l’entreprise Opsens mette fin à ses activités de développement et d’expérimentation, qu’elle cède ou abandonne deux demandes de brevets et qu’elle lui octroie une compensation monétaire.

Le responsable des finances chez Opsens, M. Louis Laflamme, explique que l’entreprise procédait au développement en simultané de deux produits de mesure de la réserve fractionnelle de flux qui pouvaient servir à établir un diagnostic lors d’une situation de lésion coronarienne. Outre le cathéter EasyWire, elle développait un produit nommé OptoWire, soit un fil de guide doté d’un senseur de pression de fibre optique qui sert à mesurer la pression artérielle dans les artères coronaires.

« Nous avons défini durant notre processus de développement qu’OptoWire serait un meilleur produit, et nous ne travaillons plus sur EasyWire, déclare M. Laflamme. Nous anticipons la commercialisation d’Optowire en 2013. Nous causerons une révolution en cardiologie avec notre technologie qui a un fort potentiel au niveau mondial. »

M. Laflamme précise que les travaux réalisés pour le projet EasyWire demeurent la propriété d’Opsens. « Nous ne donnerons pas notre propriété à qui que ce soit qui voudrait se l’approprier », a-t-il commenté, en évoquant en toute vraisemblance certaines exigences qui avaient été formulées par ACIST Medical Systems dans le cadre de sa poursuite.

Départ du président d’Opsens Solutions

D’autre part, Opsens a indiqué que M. Darren Wiltse, qui présidait la filiale Opsens Solutions qui est dédiée à la desserte du marché du pétrole et du gaz, avait remis sa démission. M. Wiltse avait été nommé président d’Opsens Solutions en septembre 2009. En attendant la nomination d’un remplaçant, c’est M. Pierre Carrier, qui est le président, chef de la direction et président du conseil d’administration d’Opsens, qui assurera l’intérim.

Les plus récents résultats financiers d’Opsens qui ont été divulgués publiquement par l’entreprise, soit ceux du premier trimestre de l’année financière 2012, faisaient état de revenus de 2,4 millions de dollars, dont 1,8 million de dollars étaient attribuables à Opsens Solutions et 671 246 dollars étaient attribuables à Opsens Inc.

Alors qu’Opsens avait rapporté une perte nette trimestrielle de 258 798 dollars, la filiale Opsens Solutions avait produit un bénéfice net de 137 319 dollars, tandis qu’Opsens Inc. avait produit une perte nette de 396 117 dollars.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de février-mars 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+