Présence ministérielle à l’inauguration des locaux de SFL à Québec


Benjamin Jébrak - 15/10/2013

Savoir-faire Linux a inauguré son nouveau centre de certification Red Hat à Québec en présence du ministre responsable de l’Administration gouvernementale, Stéphane Bédard.

Savoir-faire Linux, une firme de services-conseils qui œuvre dans l’industrie du logiciel libre offre maintenant une certification Red Hat aux professionnels des technologies de l’information. Les nouveaux locaux de l’entreprise pourront accueillir une trentaine d’employés à temps plein ainsi que deux formations simultanément.

Le ministre Bédard inaugure le centre de formation Red Hat de Savoir-faire Linux (crédit photo:  Émilien Edmond)

Le ministre Bédard inaugure le centre de formation Red Hat de Savoir-faire Linux
(crédit photo: Émilien Edmond)

L’ouverture de ces nouveaux locaux et du centre de certification Red Hat a aussi été une occasion pour rappeler l’importance du logiciel libre au sein du marché mondial des technologies de l’information.

Le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du conseil du Trésor, Stéphane Bédard était présent lors de l’inauguration de ce centre de formation.

« La communauté du logiciel libre au Québec compte avec [le ministre Bédard] un précieux allié… [il a] fait de cette question, une question non partisane. C’est tout le Québec qui doit profiter du logiciel libre. Le logiciel libre est une cause nationale que l’on doit défendre », a déclaré Cyrille Béraud, président et fondateur de Savoir-faire Linux.

Le soutien gouvernemental est nécessaire pour le développement de l’expertise québécoise en logiciel libre, a précisé le ministre Bédard. « Le Québec a encore du chemin à faire et le gouvernement peut encore aider pour le développement [du logiciel libre]», a-t-il déclaré en entrevue avec Direction Informatique.

Lors de son discours inaugural, le ministre, qui est à l’origine de la création du le Centre d’expertise en logiciel libre (CELL), a donné le ton quant à l’opinion favorable du gouvernement envers les entreprises québécoises en logiciel libre. « Avoir une conviction c’est bien, mais on n’a pas fait le vœu de pauvreté, donc il faut donner des conditions favorables. Maintenant le Québec est reconnu à travers le monde comme une plaque tournante, on peut faire la même chose au niveau du logiciel libre en permettant au gouvernement d’orienter ses choix », a-t-il déclaré.

Pour le ministre Bédard, l’ouverture de ce centre de formation et de certification Red Hat, développera l’offre québécoise en logiciel libre. « [Aujourd’hui,] on a un avantage pour votre entreprise, mais le Québec aussi y tire un avantage collectivement [ainsi que] les finances publiques. Au Trésor on est confronté tous les jours à des contrats importants qui sont donnés dans les domaines informatiques. Il y a un problème de concurrence, donc on a intérêt à maximiser cette concurrence, à s’ouvrir. », a-t-il déclaré.




Tags: , , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+