Le Canada a réduit son nombre de demandes de censure à Google


Audrey Myrand-Langlois - 13/01/2011

Google vient de rendre publique la deuxième édition d’une carte sur laquelle le géant américain de la recherche en ligne détaille les demandes de censure formulées par différents gouvernements à l’échelle mondiale entre janvier et juin 2010.

Google a recensé toutes les demandes de suppression de contenus et d’accès aux renseignements personnels des utilisateurs de ses produits et services faites par les gouvernements. Une nouveauté est toutefois à noter pour cette deuxième édition : Google a également dévoilé le nombre de demandes de suppression d’items spécifiques.



Selon les données, le gouvernement canadien a fait moins de 10 requêtes d’accès aux renseignements personnels et de demandes de suppression de contenus à Google durant cette période.

À titre comparatif, les États-Unis ont fait 4287 requêtes d’accès aux renseignements personnels, 128 demandes de suppression de contenus et 678 demandes de suppression d’items spécifiques.

Le gouvernement britannique a quant à lui fait 48 demandes de suppression de contenus, 232 demandes de suppression d’items spécifiques et 1343 requêtes d’accès aux renseignements personnels d’utilisateurs.

Le Brésil a fait un impressionnant 19 806 demandes de suppression d’items spécifiques, 398 demandes de suppression de contenus et 2435 requêtes d’accès aux renseignements personnels. Cette dernière donnée est en baisse par rapport à l’an dernier où le Brésil avait fait 3663 requêtes.

Google a encore une fois choisi de ne pas révéler les chiffres en provenance de la Chine. Le rapport n’indique pas non plus dans quelle proportion l’entreprise a accepté ou refusé de se conformer aux demandes des différents gouvernements.

Audrey Myrand-Langlois est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,