Yellow Média modifie son projet de restructuration

Yellow Média a conclu un règlement avec certains prêteurs bancaires qui s’opposaient à la restructuration de son capital en apportant quelques modifications au projet.

La restructuration du capital de l’entreprise qui exploite la bannière Groupe Pages Jaunes devrait avoir lieu le 20 décembre. La direction de Yellow Média soutient que le projet de restructuration lui permettra de se « consacrer pleinement à sa transformation numérique ».

La restructuration de Yellow Média devrait être approuvée le 20 décembre.

Les prêteurs recevront un montant supplémentaire de 25 millions de dollars de titres de dette portant un taux d’intérêt de 9,25 % et ils auront également le droit de nommer un administrateur au conseil de l’entreprise, qui passe de neuf à dix membres.

Yellow Média va également à rembourser tous les frais d’intérêt impayés jusqu’au 19 décembre aux prêteurs et aux détenteurs de certains titres de dette lorsque le plan de restructuration aura été mis en œuvre. Cet engagement avoisinerait huit millions de dollars.

Les prêteurs recevront également un remboursement de 25 millions de dollars qui réduira d’autant le montant d’une facilité de crédit non renouvelable de Yellow Média.

Ces modifications feraient en sorte que la facilité de crédit de Yellow Média serait réduite de 58 millions de dollars et passerait de 369 millions à 311 millions de dollars.

L’entente modifiée doit à présent recevoir l’appui des tribunaux. Comme tous les créanciers de l’entreprise appuient à présent le projet, cette procédure n’est qu’une formalité.

« Nous prévoyons développer nos outils et nos plateformes numériques et nous continuerons de fournir aux entreprises du Canada des moyens plus simples et plus intelligents pour gérer leurs besoins en marketing numérique, en obtenir plus pour leur argent et les aider à attirer des clients », a déclaré le président et chef de la direction de Yellow Média, Marc Tellier, dans un communiqué.

En août, Yellow Média avait menacé de se protéger de ses créanciers si ces derniers n’acceptaient pas le projet de restructuration de son capital. Grâce à cett entente, l’entreprise prévoit être en mesure de réduire son endettement de 1,1 milliard de dollars.

À lire également sur Yellow Média

L’entente de la dernière chance pour Yellow Média?

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

Hootsuite licenciera 30% de son personnel

Hootsuite Inc. a annoncé mardi qu'elle licencierait 30 % de son personnel en raison d'une restructuration mondiale.

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Telus annonce aujourd’hui des investissements de 11 milliards de dollars sur quatre ans dans son infrastructure réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec. Elle s’engage de plus à investir 70 milliards de dollars à l’échelle du Canada d’ici 2026.