L’entente de la dernière chance pour Yellow Média?


Jean-François Ferland - 23/08/2012

Yellow Média prie ses créanciers et ses actionnaires d’accepter un plan de restructuration de son capital afin d’assurer la poursuite de ses activités.Logo de Yellow Media / Groupe Pages Jaunes

La société de portefeuille montréalaise Yellow Média, qui exploite l’entreprise Groupe Pages Jaunes, demandera à ses actionnaires et à ses créanciers d’adopter un plan d’arrangement lors d’une assemblée qui aura lieu le 6 septembre prochain au Palais des congrès de Montréal.

Yellow Média indique que sa dette d’environ deux milliards de dollars est trop élevée et que 44 % de cette dette vient à échéance au cours de la prochaine année et demie.

Yellow Média affirme que la restructuration de son capital est « urgente » et qu’elle permettra de réduire la dette de l’entreprise de 1,1 milliard de dollars. La réduction de la dette pourrait atteindre 1,5 milliard de dollars si des effets sur des actions privilégiées sont pris en compte.

Si le plan de restructuration du capital est accepté, aucune dette ne viendrait à échéance avant six ans et l’entreprise n’aurait pas à débourser 45 millions de dollars par année en intérêts sur cette dette.

« […] La restructuration du capital aura un effet moins défavorable sur Yellow Média et ses parties intéressées que les autres solutions possibles », déclare l’entreprise dans un communiqué de rappel à l’intention de ses actionnaires et de ses créanciers.

« Si la restructuration du capital n’est pas mise en œuvre, Yellow Média sera dans l’obligation de recourir immédiatement à des options qui sont moins favorables à la société et ses parties intéressées », ajoute-t-elle plus loin.

Les « autres solutions possibles » pour Yellow Média pourraient être la vente de l’entreprise ou bien son placement sous la protection des tribunaux contre ses créanciers.

Pertes et ventes

Yellow Média a subi d’importantes réductions de ses revenus et de son fonds de commerce avec le délaissement par les entreprises de la publication d’annonces dans les annuaires en papier, au profit des répertoires dans Internet.

En novembre 2011, l’entreprise avait rapporté dans ses états financiers une dépréciation de 2,88 milliards de dollars pour le secteur des Annuaires.

Au cours des dix-huit derniers mois, Yellow Média s’est départie d’actifs afin d’améliorer sa situation financière. En mars 2011, l’entreprise a annoncé qu’elle comptait vendre sa division Société Trader, qui regroupait 160 publications et 22 sites Web dans des secteurs verticaux, à un fonds d’investissement pour 745 millions de dollars. En novembre 2011, Yellow Média a vendu le site de petites annonces LesPAC à l’entreprise québécoise Mediagrif pour 72,5 millions de dollars.

Il y a quelques semaines, au début d’août, Yellow Média a vendu les actifs du site Promo du Jour/Deal of the Day à Tuango, une entreprise spécialisée dans l’offre de promotions d’achats groupés de Montréal.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+