Webcom Montréal 2007 en mode participatif


Steeve Laprise - 11/05/2007

Le Web participatif, les réseaux sociaux, les blogues en entreprise, le marketing viral et le phénomène Second Life étaient à l’ordre du jour de Les rendez-vous interactifs Webcom Montréal 2007.

Pour démarrer la conférence, qui a eu lieu le 10 mai au siège social montréalais de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), les organisateurs avaient invité Elizabeth Lane-Lawley, Ph.D. et directrice du RIT Lab for Social Computing. Cette scientifique a dévoilé les nombreux outils de communication, d’échange en direct et les réseaux sociaux qui l’unissent presque en permanence avec d’autres chercheurs, ses collègues et sa famille. Selon elle, il ne faut pas décourager les employés d’une entreprise et les élèves en classe à échanger en direct au fil de la journée. « Il faut utiliser les environnements en ligne pour tisser des liens et les outils les plus puissants sont ceux qui construisent des ponts. »

Michel Leblanc, un consultant en stratégie Internet, a discuté de l’utilisation des blogues en entreprise. Selon lui, un blogue corporatif devrait être ouvert à tous les employés, pas uniquement à la direction. « Il y a des passionnés dans tous les niveaux d’une entreprise, pas juste au service du marketing et des relations publiques. »

Mario Asselin, directeur général d’Opossum, a discuté pour sa part de l’utilisation des blogues dans un contexte éducatif. Selon lui, les enseignants ont un rôle de pédagogue, de facilitateur dans l’apprentissage des jeunes aux technologies de l’information et de la communication. « Les jeunes de 12, 13, 14 ans au plus sont natifs d’Internet, dit-il alors que leurs enseignants sont des immigrants de l’Internet, et comme tous les immigrants, ces derniers ont un accent. »

Encore moins évidente que les blogues, l’utilisation de wikis dans les entreprises comporte pourtant de nombreux avantages. Sébastien Paquet de la firme Socialtext s’intéresse au phénomène depuis son émergence. « La proportion du contenu éditable sur Internet connaît un taux de croissance important, souligne-t-il. Dans les wikis publics, cela peut mener à des situations regrettables, mais à l’intérieur d’une organisation, il n’y a pas lieu de s’inquiéter à ma connaissance. Toutes les contributions et les changements sont conservés sur une page d’historique. Il est toujours possible de voir qui a changé quoi et quand. »

Sean Moffit, fondateur d’Agent Wildfire et Pascal Beauchesne ont donné chacun une conférence sur un des concepts en vogue et certainement le ‘buzzword’ de l’heure dans le domaine des communications interactives: le WoM (Word of Mouth) – le bouche à oreille. Si Pascal Beauchesne avoue que le concept n’a rien de nouveau, Sean Moffit soutient que « le bouche à oreille est devenu une spécialité du marketing au même titre que la publicité, la promotion ou les relations publiques. »

Dan Serfaty, cofondateur et CEO de Viadeo.com, a profité de sa présence à Webcom pour annoncer son intention d’établir un bureau à Montréal. VIADEO est une plateforme Internet de mise en relation professionnelle similaire à LinkedIN. Selon lui, les réseaux de contacts professionnels impactent le développement des entreprises, en facilitant le recrutement, la recherche de partenaires, de clients et de collaborateurs et en créant un système de références professionnelles auxquels les membres font confiance.

Webcom Montréal 2007 s’est terminé par un débat intitulé « Second Life : L’avenir du Web passe-t-il par le 3D? » Selon le consultant français Fred Cavazza, Second Life ne mérite pas toute l’attention qu’on lui porte en ce moment. À l’inverse, le consultant québécois Michel Leblanc pense que toutes les entreprises devraient s’intéresser au phénomène, l’explorer et que cette démarche leur donnera une longueur d’avance sur la compétition.

La prochaine édition de Webcom Montréal aura lieu en novembre prochain.




Tags: , ,