Se mettre la tête dans le sable est une pratique répandue de sécurité informatique

Plusieurs entreprises se mettent encore la tête dans le sable en matière de cyberrisques, selon un expert.

Source : erhui1979 / Getty

Des dirigeants de plusieurs organisations du Canada pensent encore qu’ils ne seront pas victimes d’une cyberattaque, soutient Peter Morin, responsable du secteur cybersécurité pour le cabinet-conseil Grant Thornton.

« Ce que j’ai remarqué, c’est que plusieurs organisations disent que ça ne va pas leur arriver », a déclaré Peter Morin, lors d’une entrevue après la publication d’un premier rapport annuel sur la cybersécurité au Canada par son cabinet. Grant Thornton International, dont le siège social est situé en Angleterre, est un cabinet-conseil mondial en fiscalité et en consultation.

« Plusieurs entreprises font l’autruche lorsqu’il s’agit de cybersécurité. C’est un centre de coûts. Dans plusieurs cas, les organisations ne savent pas comment la transformer en avantage. C’est juste un centre de coûts », a déclaré Peter Morin.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Ne pas corriger un serveur est comme laisser la porte ouverte

Quelles forces de l’ordre appeler au secours en cas de cyberattaque?

Sécurité informatique : ne pas perdre de vue l’hygiène de base

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected].

Articles connexes

Un duo montréalais lance une plateforme gratuite de formation en cybersécurité.

Deux amis d'enfance, tous deux entrepreneurs basés à Montréal,...

Des pirates abusent d’OAuth pour automatiser des cyberattaques, selon Microsoft

Selon Microsoft, des acteurs malveillants utilisent à mauvais escient les applications basées sur OAuth comme outil d'automatisation d'authentification.

Les entreprises canadiennes de taille moyenne paient en moyenne 1,13 million de dollars aux gangs de rançongiciels

Le paiement moyen de rançongiciel effectué par les entreprises canadiennes de taille moyenne s'élevait cette année à un peu plus d'un million de dollars, selon une nouvelle enquête.

Adoption du projet de loi no 38 sur la cybersécurité et la transformation numérique de l’administration publique

Le projet de loi no 38, connu sous le nom de Loi modifiant la Loi sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles des organismes publics et des entreprises du gouvernement et d'autres dispositions législatives, a été adopté plus tôt cette semaine par l'Assemblée nationale.

Un groupe canadien reçoit 2,2 millions de dollars pour la recherche sur la détection des menaces par l’IA pour les réseaux sans fil

Un groupe composé de chercheurs universitaires canadiens et d'Ericsson Canada vient d’obtenir un financement public dans le cadre de la National Cybersecurity Coalition pour des recherches avancées sur la lutte contre les cybermenaces.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.