Se mettre la tête dans le sable est une pratique répandue de sécurité informatique


Howard Solomon - 29/03/2022

Plusieurs entreprises se mettent encore la tête dans le sable en matière de cyberrisques, selon un expert.

Source : erhui1979 / Getty

Des dirigeants de plusieurs organisations du Canada pensent encore qu’ils ne seront pas victimes d’une cyberattaque, soutient Peter Morin, responsable du secteur cybersécurité pour le cabinet-conseil Grant Thornton.

« Ce que j’ai remarqué, c’est que plusieurs organisations disent que ça ne va pas leur arriver », a déclaré Peter Morin, lors d’une entrevue après la publication d’un premier rapport annuel sur la cybersécurité au Canada par son cabinet. Grant Thornton International, dont le siège social est situé en Angleterre, est un cabinet-conseil mondial en fiscalité et en consultation.

« Plusieurs entreprises font l’autruche lorsqu’il s’agit de cybersécurité. C’est un centre de coûts. Dans plusieurs cas, les organisations ne savent pas comment la transformer en avantage. C’est juste un centre de coûts », a déclaré Peter Morin.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Ne pas corriger un serveur est comme laisser la porte ouverte

Quelles forces de l’ordre appeler au secours en cas de cyberattaque?

Sécurité informatique : ne pas perdre de vue l’hygiène de base

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine




Tags: , , ,
Howard Solomon

À propos de Howard Solomon

Howard Solomon est le rédacteur en chef du portail ITworldcanada.com.