Québec souhaite réduire ses coûts technologiques de 200 M$


Jean-François Ferland - 11/11/2010

Le gouvernement du Québec souhaite réduire de 200 millions de dollars ses coûts de développement et d’exploitation des ressources informatiques au sein de ses ministères et organismes.

Dans le cadre de l’annonce d’une série de mesures visant à retrouver l’équilibre budgétaire lors de l’exercice financier 2013-2014, le gouvernement du Québec désire sabrer 200 millions de dollars dans ses budgets dédiés au développement et à l’exploitation des technologies de l’information dans l’administration provinciale.

La ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Michelle Courchesne, a dévoilé cette mesure qui fait partie d’un ensemble d’initiatives qui visent à réduire les coûts de l’administration québécoise de 2,5 milliards de dollars.

D’ailleurs, le Conseil du trésor donne le « contrôle serré des projets informatiques » comme tout premier exemple de mesure de réduction des coûts de l’administration publique dans un document nommé « Répartition de l’effort budgétaire en 2013-2014 ».

Un porte-parole du Conseil du trésor précise que cette réduction de 200 M$ des dépenses d’exploitation et de développement des ressources informatiques est un objectif que le gouvernement désire atteindre à la fin de l’exercice 2013-2014.

Pour réduire ses dépenses, il est probable que le gouvernement du Québec privilégiera la consolidation des systèmes informatiques ainsi que les achats communs par les ministères et organismes.

Rappel de consolidation

D’autre part, à la fin d’un communiqué annonçant le dépôt d’un projet de loi portant sur la rationalisation des structures de l’État québécois, le Conseil du trésor fait état de l’abolition des trois Fonds des technologies de l’information, soit les fonds de Revenu Québec, du Secrétariat du Conseil du trésor et du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

L’abolition de ces trois fonds avait été dévoilée par le Conseil du Trésor le 30 mars 2010, lors de l’annonce de la restructuration, de l’abolition ou la fusion de 28 fonds ou organismes du gouvernement du Québec.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+