Nortel vend des actifs chinois à Ericsson


Denis Lalonde - 02/12/2010

Nortel vend sa participation dans la coentreprise chinoise GDNT à Ericsson pour un montant de 50 millions de dollars américains.

Ericsson met ainsi la main sur 62% de Guangdong Nortel Telecommunication Equipment (GDNT), une coentreprise entre Nortel et plusieurs actionnaires chinois, qui a été établie en 1995. GDNT fournit des services et équipements de télécommunications englobant les technologies CDMA, GSM et DMS.

Nortel dit vouloir travailler avec diligence avec Ericsson et les autres actionnaires de GDNT pour conclure la vente durant le premier trimestre de 2011. L’accord est sujet à approbation réglementaire et à d’autres conditions.

L’entreprise suédoise Ericsson affirme qu’elle offrira un emploi à tous les employés de GDNT.

«Cette vente constitue une étape essentielle puisqu’il s’agit des derniers dessaisissements significatifs de Nortel. La vente de l’entreprise GDNT à Ericsson fournit une solution d’avenir à environ 1 100 employés», a déclaré George Riedel, Chef de la stratégie de Nortel, dans un communiqué.

Comme précédemment annoncé, Nortel ne s’attend pas à ce que les détenteurs d’actions ordinaires de la société ou les détenteurs d’actions privilégiées de reçoivent toute valeur issue des procédures de protection contre les créanciers et prévoit que ces procédures auront pour résultat l’annulation de ces capitaux propres.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI).
Twitter: DenisLalonde


Google+ WWW