Les technologies font du tourisme, des deux côtés de l’océan


Jean-François Ferland - 29/10/2008

Des équipes de Gaspésie et de France prendront part à un projet d’exploration d’un créneau de développement touristique, sous l’oeil intéressé du Cefrio, où les TI serviront autant aux échanges à distance qu’à la valorisation des attraits touristiques.

Des représentants des municipalités régionales de comté (MRC) d’Avignon et de Bonaventure, de la région de la Baie des Chaleurs en Gaspésie, se sont alliés à des partenaires du Parc régional naturel du Haut-Jura, dans l’est de la France, pour collaborer à un projet d’économie touristique. Le Cefrio s’y intéressera dans le cadre de la recherche-expérimentation Des MRC innovante : l’utilisation des TI et d’Internet, qui est vouée au développement rural par l’entremise des TI.

Les participants, qui ont signé une entente visant à établir un diagnostic de développement de l’industrie touristique de leurs deux régions, auront recours à des outils et des plates-formes fondées sur le réseau Internet pour travailler en collaboration. Le but recherché est l’identification de moyens d’attirer de nouveaux clients touristiques dans leurs régions respectives.

Aurélien Bisson, chargé de projets et coordonnateur du bureau de Baie des Chaleurs du Cefrio, explique qu’il a environ un an, une rencontre a eu lieu entre des représentants de la MRC Baie des Chaleurs et une délégation du Haut-Jura en France lors d’un séminaire du Cefrio à Québec. Les deux parties ont alors envisagé des pistes de collaboration.

« Au terme d’une rencontre à la fin septembre dans le Haut-Jura, les parties se sont entendues, sur la base des diagnostics déposés, à au cours de la prochaine année s’ils pouvaient identifier et développer un nouveau créneau touristique qui fasse notamment appel aux TI, parmi des échanges qui porteraient sur l’utilisation des TI pour le développement touristique », indique M. Bisson

Le Cefrio s’intéressera notamment au recours des participants à des outils de travail collaboratif à distance. Un suivi continu sera effectué à propos de la mise à contribution de technologies de l’information comme des plates-formes de collaboration sur le Web des équipes restreintes de travail

« Le choix des plates-formes n’est pas encore arrêté, précise M. Bisson. Des agents de développement dans la Baie des Chaleurs travaillent avec une plate-forme nommée Work Together, alors que dans le Haut-Jura on utilise une plate-forme nommée Afinities. La définition du recours à une plate-forme pour assurer un suivi rapproché du dossier sera l’un de nos travaux de cette année. »

Tourisme guidé

En matière d’utilisation des technologies de l’information pour le soutien du développement touristique, les groupes de travail du Québec et de la France s’intéresseront notamment au géopositionnement touristique. Il s’agit, en résumé, du recours à un système de localisation GPS pour porter à l’attention des visiteurs des attraits et des points d’intérêts.

« Dans le parc de Haut-Jura on expérimente l’utilisation d’un GPS pour signaler des points d’intérêt touristiques. Un site Web permet de télécharger une carte des points d’intérêt, comme les savoir-faire et les métiers d’arts, sur les téléphones mobiles, les assistants numériques et les ordinateurs portatifs. L’Office de tourisme du Haut-Jura loue même des GPS aux touristes intéressés. À l’approche du point d’intérêt apparaissant sur la carte, le GPS le signale et donne des indications vocales sur les éléments d’attrait. Il s’agit d’une expérimentation, alors que quelques circuits touristiques ont été développés pour cet outil. »

En parallèle, au cours de la dernière année, le Service d’aide au développement des collectivités (SADC) Baie des Chaleurs a développé La Baie des Chaleurs par GPS, quatre circuits géolocalisés qui visent à faire découvrir les attraits des MRC d’Avignon et de Bonaventure. Ces circuits, similaires à ceux développés dans le Haut-Jura, ne fonctionnent que sur une technologie, soit les GPS de marque Garmin. Ces outils pourront faire l’objet d’échanges dans le cadre du projet annoncé.

M. Bisson précise qu’une délégation du Haut-Jura viendra visiter la Gaspésie pour faire le point sur le projet en juin 2009.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+