L’actualité des TI en bref


Jean-François Ferland - 17/12/2009

Début du code à barres sur la « carte-soleil  » en 2010
Acquisition ontarienne pour Komutel
Données pour novembre 2009 de l’Indice du commerce électronique au Québec
Attestation collégiale de représentation et vente en TI
Résultats financiers de mi-parcours chez Clemex
Quatre prix en créativité Web pour Nurun
Protection des renseignements personnels : doutes exprimés envers les « cybercommerçants »

Début du code à barres sur la « carte soleil  » en 2010

La Régie de l’assurance maladie du Québec, à compter de 2010, commencera à émettre une carte d’assurance maladie – familièrement appelée « carte soleil » – qui sera dotée d’un code à barres.

Ce code à barres, qui ne reproduira que le numéro d’assurance maladie, sera utilisé par les praticiens du réseau de la santé dans le cadre du recours à un service en ligne. Ce service sera destiné à confirmer l’admissibilité d’une personne à l’assurance médicale lors d’une demande de soins, afin de réduire les cas de fraude.

La nouvelle carte, qui sera valide pour quatre ans, sera encore dotée d’une photo à des fins d’identification visuelle.

Acquisition ontarienne pour Komutel

L’entreprise Komutel de St-Georges-de-Beauce, qui fabrique et intègre des consoles téléphoniques et des solutions d’enregistrement des conversations sur ordinateur pour les centres d’appels, a procédé à l’acquisition de l’entreprise ConverTec. Il s’agit d’un développeur de logiciels de télécommunications, qui est situé à Burlington, en Ontario.

Selon le site Web de l’entreprise, ConverTec était représentée au Québec par l’installateur de réseaux de communications Telecon, de Montréal. ConverTec était également active sur le marché européen, par le biais de du fournisseur de solutions commerciales Itel de Chester, en Angleterre.

Données pour novembre 2009 de l’Indice du commerce électronique au Québec

Selon la plus récente mesure de l’Indice du commerce électronique du Québec, qui est produit chaque mois à l’aide d’un sondage réalisé auprès de 1 000 personnes par Léger Marketing pour le compte de l’organisme Cefrio et de l’agence Internet Phéromone, 20 % des adultes québécois auraient acheté des produits et services sur Internet en novembre 2009, pour une valeur totale de 233 M$. La valeur moyenne des dépenses par acheteur durant ce mois aurait été de 223 $.

En novembre 2008, 12 % des adultes québécois avaient effectué des achats totalisant 171 M$, pour une valeur moyenne de 239 $ par acheteur. Ainsi, le nombre d’acheteurs et les montants dépensés auraient augmenté en douze mois, mais la moyenne des dépenses par acheteur aurait diminué de 16  $.

Attestation collégiale de représentation et vente en TI

Le Cégep de Saint-Laurent, situé à Montréal, offrira à la mi-février la première édition d’un programme d’attestation d’études collégiales (AEC) en représentation et vente dans le secteur des technologies de l’information.

Ce programme collégial, qui serait unique en son genre, fournira à de futurs professionnels des notions et des aptitudes en vente et en représentation pour le compte d’entreprises qui oeuvrent dans divers champs des TI, comme les fournisseurs de services de télécommunications, les éditeurs de logiciels, les revendeurs d’équipement et les fournisseurs de câblage.

Le programme, d’une durée de 40 semaines de 25 heures, nécessite un diplôme d’études secondaires ainsi que des cours de mathématiques et de sciences physiques.

Résultats financiers de mi-parcours chez Clemex

Technologies Clemex de Montréal, qui fournit des solutions d’analyse d’images pour la microscopie quantitative, rapporte des revenus de 1,02 M$ et un bénéfice net de 50 871 $ pour le deuxième trimestre de son année financière 2010.

Au terme du deuxième trimestre de l’année financière 2009, l’entreprise avait produit des revenus supérieurs (1,26 M$), mais elle avait généré une perte nette de 110 784 $. Une diminution des dépenses pour l’administration et les frais commerciaux serait à l’origine du bénéfice trimestriel.

Pour les six mois complétés, Clemex rapporte des revenus de 1,75 M$ et une perte nette de 90 157 $. Ces résultats sont moindres que ceux du premier semestre de l’année financière 2009, alors que l’entreprise avait rapporté des revenus de 2,78 M$ et une perte nette de 35 252 $.

Quatre prix en créativité Web pour Nurun

L’entreprise québécoise Nurun, spécialisée en planification et en exécution de projets technologiques interactifs, a obtenu quatre prix W3 de la part du regroupement professionnel International Academy of the Visual Arts, dans le cadre de l’édition 2009 d’un concours qui récompense la qualité visuelle des projets Web. Ces prix ont été obtenus pour un projet de site corporatif qui a été réalisé pour le fabricant américain de produits dans divers domaines SPX.

Nurun a obtenu un prix « Or » dans la catégorie Fabrication et des prix « Argent » dans les catégories Énergie, Attrait visuel et Structure et navigation.

Lors de l’édition 2008 du concours, quatre entreprises québécoises avaient obtenu des récompenses.

Protection des renseignements personnels : doutes exprimés envers les « cybercommerçants »

Selon un sondage portant sur la sécurité des données personnelles, qui a été effectué auprès de 1 000 adultes canadiens en novembre 2009 par la firme Angus Reid pour le compte de l’éditeur de solutions de sécurité Symantec Canada, 76 % des répondants croiraient que les institutions bancaires et financières sont en mesure de protéger leurs renseignements personnels.

À l’inverse, seulement 47 % des répondants estimeraient que les commerçants en ligne sont aptes à protéger leurs renseignements personnels. Toutefois, les répondants canadiens démontreraient une meilleure confiance envers « les cybercommerçants » que les répondants de sondages similaires en Allemagne et au Royaume-Uni.

Par ailleurs, les répondants du Québec auraient exprimé une plus grande confiance envers tous les secteurs industriels qui étaient traités dans le sondage.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+