Des entreprises affectées par un autre rançongiciel

Un rançongiciel aurait commencé à perturber mardi le fonctionnement de serveurs informatiques d’entreprises, notamment en Europe et en Inde.Maersk

Par exemple, le conglomérat danois A.P. Moller-Maersk, qui se spécialise dans les secteurs de l’énergie et du transport de marchandises, en particulier par navires porte-conteneurs, affirme qu’une cyberattaque a causé une panne de ses systèmes informatiques de technologies de l’information à divers endroits dans le monde, rapporte l’agence de presse Reuters.

La panne aurait affecté tous les segments d’affaires de Maersk, dont l’expédition de conteneurs, des opérations de remorquage, la production de pétrole et de gaz, des services de forage, ainsi que des activités de transport de produits pétroliers liquides par navire.

La flotte de Maersk inclurait environ 600 navires porte-conteneurs.

« Des ordinateurs [de terminaux d’opérations portuaires] ont été infectés par un rançongiciel qui a chiffré les disques durs », précise l’agence de presse.

De plus, selon Reuters, l’entreprise de production pétrolière russe Rosneft et la Banque centrale d’Ukraine auraient eux aussi rapporté une attaque informatique contre des serveurs. En Ukraine, des banques commerciales ainsi que des entreprises privées et publiques auraient été touchées.

[Mise à jour] : Maersk a précisé ultérieurement que ses systèmes TI ont été atteints le 27 juin 2017 par la cyberattaque mondiale Petya.

Lire aussi :

Rançongiciel : une cyberattaque mondiale

Cyberattaque : réaction de Microsoft à WannaCry

Rançongiciel : l’Université de Calgary a payé 20 000 dollars

Articles connexes

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

Western Digital lance des disques durs de 22 To dans trois gammes de produits

Western Digital lance de nouveaux disques haute capacité pour trois de ses gammes de disques durs d'entreprise. Cette fois-ci, le géant du stockage de données a rehaussé les limites de sa densité de stockage sur disque dur en plaçant 10 plateaux de 2,2 To dans un seul disque SATA, totalisant une capacité maximale de 22 To par disque.

Le NIST identifie quatre outils de chiffrement résistant au quantique

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) des États-Unis a choisi le premier groupe d'outils de chiffrement qui, selon lui, résistera à l'assaut d'un futur ordinateur quantique, une décision saluée par la cyberagence du gouvernement canadien.

L’incident chez Sunwing souligne l’importance de rapporter les cyberattaques, selon un expert

La cyberattaque qui a paralysé les opérations de l’entreprise canadienne Sunwing Airlines est un exemple de plus qui démontre que les fournisseurs d’infrastructures critiques devraient rapporter toute brèche dans leurs contrôles de cybersécurité à une agence publique dès que possible, selon un expert.

Réduire le changement climatique grâce à des technologies numériques comporte des risques

Des gains d’atténuation du changement climatique permis par des technologies numériques peuvent être réduits ou contrebalancés par la croissance de la demande de biens et services en raison de l’utilisation d’appareils numériques, entre autres.