Des entreprises affectées par un autre rançongiciel

Un rançongiciel aurait commencé à perturber mardi le fonctionnement de serveurs informatiques d’entreprises, notamment en Europe et en Inde.Maersk

Par exemple, le conglomérat danois A.P. Moller-Maersk, qui se spécialise dans les secteurs de l’énergie et du transport de marchandises, en particulier par navires porte-conteneurs, affirme qu’une cyberattaque a causé une panne de ses systèmes informatiques de technologies de l’information à divers endroits dans le monde, rapporte l’agence de presse Reuters.

La panne aurait affecté tous les segments d’affaires de Maersk, dont l’expédition de conteneurs, des opérations de remorquage, la production de pétrole et de gaz, des services de forage, ainsi que des activités de transport de produits pétroliers liquides par navire.

La flotte de Maersk inclurait environ 600 navires porte-conteneurs.

« Des ordinateurs [de terminaux d’opérations portuaires] ont été infectés par un rançongiciel qui a chiffré les disques durs », précise l’agence de presse.

De plus, selon Reuters, l’entreprise de production pétrolière russe Rosneft et la Banque centrale d’Ukraine auraient eux aussi rapporté une attaque informatique contre des serveurs. En Ukraine, des banques commerciales ainsi que des entreprises privées et publiques auraient été touchées.

[Mise à jour] : Maersk a précisé ultérieurement que ses systèmes TI ont été atteints le 27 juin 2017 par la cyberattaque mondiale Petya.

Lire aussi :

Rançongiciel : une cyberattaque mondiale

Cyberattaque : réaction de Microsoft à WannaCry

Rançongiciel : l’Université de Calgary a payé 20 000 dollars

Articles connexes

Le syndicat des enseignants des écoles secondaires de l’Ontario informe les victimes d’une attaque par rançongiciel

Certains enseignants, membres du personnel et retraités des écoles secondaires publiques de l'Ontario ont été avisés que leurs renseignements personnels avaient été copiés par un pirate informatique dans le cadre d'une attaque par rançongiciel contre les systèmes informatiques de leur syndicat au printemps dernier.

La chaîne de magasins de vêtements pour hommes Harry Rosen confirme une cyberattaque

Le détaillant canadien de vêtements pour hommes Harry Rosen a reconnu avoir été victime d'une cyberattaque le mois dernier.

Mise à jour d’OpenSSL pour corriger une vulnérabilité critique

Le projet OpenSSL publiera le 1er novembre un correctif pour une vulnérabilité critique de sa bibliothèque de sécurité open source, un événement rare auquel les développeurs d'applications et les administrateurs système devraient prêter attention.

Uber affirme que la compromission des informations d’identification d’un fournisseur a conduit à une violation de données

Uber a offert plus de détails au sujet de la dernière violation de ses contrôles de sécurité, affirmant que la compromission des informations d'identification d'un sous-traitant externe était le point de départ de l'attaque. Il pense également que l'agresseur était lié au gang d'extorsion Lapsus$.

Un employé d’Uber aurait donné son mot de passe à un usurpateur informatique

Un pirate informatique de 18 ans revendique la responsabilité de ce qui est considéré comme une énorme violation des contrôles de sécurité chez Uber.