Cyberattaques : un coût sans précédent pour les entreprises canadiennes

Un nouveau rapport d’IBM Canada révèle que les violations de données coûtent désormais aux entreprises canadiennes environ 6,75 millions de dollars par incident.

Image : Getty

Il s’agit d’un niveau sans précédent pour le pays, et une augmentation de 20 % par rapport à 2020. Le coût moyen national d’une violation de données s’élevait alors à 6,35 millions de dollars.

Le montant dépensé par les entreprises canadiennes dépasse aussi la moyenne mondiale de 5,33 millions de dollars.

L’étude d’IBM émet l’hypothèse que les organisations ont tardé à investir en cybersécurité avant de prendre conscience de bien se protéger contre les attaques.

Les entreprises ont été confrontées à un réveil soudain, selon l’ex-directeur adjoint du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et conseiller provincial en matière de sécurité pour l’Ontario, Ray Boisvert. Il estime que le recours généralisé au télétravail au cours de la dernière année a entraîné la multiplication des occasions de cyberattaques.

Les employés qui travaillent de la maison utilisent souvent des ordinateurs ou des réseaux Internet peu sécurisés. Les mesures de protection présentes dans un environnement d’affaires ne peuvent être reproduites aussi efficacement en contexte de télétravail.

L’étude d’IBM a aussi observé que 44 % des violations avaient exposé des données personnelles de clients d’entreprises, comme les noms, les mots de passe, les adresses de courriel et même des renseignements sur la santé.

De nombreux experts en cybersécurité considèrent les logiciels de rançon comme la plus grande menace pour les entreprises. Ce type d’attaque prend de plus en plus d’ampleur à l’échelle internationale et risque de coûter de plus en plus cher.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

Le coût moyen d’une violation de données atteint 7 millions de dollars

Les 25 entreprises canadiennes qui ont subi une violation de données au cours de la période de 12 mois se terminant en mars ont payé en moyenne 7 millions de dollars en frais de rétablissement par incident. En comparaison, la moyenne des 550 entreprises étudiées dans le monde était de 5,5 millions de dollars (les montants sont en dollars canadiens).

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.

Des responsables des TI admettent manquer de visibilité sur leur surface d’attaque

Malgré des investissements dans la cybersécurité, de nombreuses organisations canadiennes – et leurs homologues mondiales – admettent qu'elles ont toujours des problèmes de visibilité de leurs systèmes informatiques, ce qui complique leur capacité à sécuriser des données vitales.