Intel investit 300M$US dans les ultraportables


Denis Lalonde - 12/08/2011

Intel investit 300 millions de dollars américains dans la création d’un fonds destiné à encourager les entreprises à concevoir des technologies pour une nouvelle catégorie d’appareils ultraportables PC située entre l’ordinateur portable et la tablette : l’Ultrabook.

Plus précisément, le numéro un mondial des microprocesseurs souhaite stimuler la création de composantes qui permettront d’améliorer l’expérience utilisateur, la plateforme, l’autonomie des piles et la capacité de stockage ainsi que de réduire l’épaisseur des appareils.

Intel ajoute que les nouveaux ultraportables permettront de marier les performances des ordinateurs portables actuels aux fonctions des tablettes : « Les appareils vont offrir une expérience sécuritaire dans un boîtier mince, léger et élégant à un prix abordable », affirme la société dans un communiqué.

Le montant sera investi sur une période de trois à quatre ans.

La direction d’Intel soutient également qu’elle a mis au point la deuxième génération des processeurs Core, qui permettront de concevoir des appareils ultraportables de moins de 21 millimètres (0,8 pouce) d’épaisseur. Ces processeurs, nommés Sandy Bridge, arriveront sur le marché pour la période des Fêtes.

À titre comparatif, l’ultraportable MacBook Air, dans sa partie la plus épaisse, mesure 17,27 millimètres (0,68 pouce). Les modèles de base du MacBook Air sont équipés du processeur Intel Core i5, alors que les versions haut de gamme possèdent le Core i7.

« Si on regarde l’industrie du PC régulière, nonobstant Apple qui a une intégration verticale et qui contrôle vraiment son processus, il faut une intégration complète avec tout un écosystème. Il y a des fabricants de disques durs, de mémoire, de batteries… L’industrie doit travailler avec tous ces fabricants pour s’assurer qu’il y ait une compatibilité et que l’on puisse produire des pièces fines. Dans ce contexte, le rôle d’Intel est de rassembler l’industrie et d’orienter l’écosystème dans une certaine direction », soutient Denis Gaudreault, directeur du développement des affaires chez Intel Canada, en entrevue.

Intel concède toutefois qu’il lui faudra obtenir la collaboration de toute l’industrie des ordinateurs personnels pour arriver à livrer les premiers ultraportables PC concurrents au MacBook Air dès cette année. La société affirme que plusieurs fabricants de matériel informatique collaborent au projet depuis ses débuts.

Trois familles de processeurs

Intel prévoit également lancer deux autres familles de processeurs pour ce segment de marché en 2012 et 2013. L’entreprise évalue la valeur du marché mondial des ordinateurs personnels à 261 milliards de dollars américains annuellement.

M. Gaudreault ajoute que les microprocesseurs Sandy Bridge auront une consommation de 35 watts. La cible pour les deux autres familles de microprocesseurs est de réduire cette consommation à 20 watts et à entre 12 et 15 watts respectivement: « Nous voulons non seulement diminuer la consommation énergétique, mais également améliorer la performance. Les processeurs pourront intégrer davantage de fonctions pour devenir des SOC (System-on-a-chip) », dit-il.

Un SOC se veut un circuit intégré regroupant toutes les fonctions permettant de faire fonctionner un ordinateur personnel.

Denis Gaudreault affirme que les prochaines années seront une course à l’innovation entre les ultraportables et les tablettes. Il ajoute que les travaux d’Intel ciblent le système d’exploitation Windows 8, qui devrait intégrer des fonctions tactiles, de même que Linux et Android, notamment.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juillet-août de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW