Groupe Odésia plie bagage au Mexique


Jean-François Ferland - 27/07/2011

Le Groupe Odésia met fin aux activités commerciales de ses filiales au Mexique qui étaient déficitaires.

La firme de services-conseils Groupe Odésia de Montréal, qui est spécialisée en solutions de veille commerciale, de processus décisionnels et d’entreposage de données, mettra un terme à ses activités au Mexique.

Le Groupe Odésia précise qu’une évaluation d’options sera effectuée afin d’identifier la façon par laquelle l’entreprise pourrait remplir les obligations financières et légales de ses filiales au Mexique. Odésia étudiera également les façons par lesquelles elle pourrait mettre un terme à des procédures judiciaires avec des employés et des dirigeants de ces entités mexicaines.

Lors de l’année financière 2010 de Groupe Odésia, le marché du Mexique avait produit des revenus de 671 033 dollars, soit 5 % de l’ensemble des revenus de l’entreprise, mais aussi une perte nette de 189 207 dollars. Lors du plus récent trimestre financier de l’entreprise dont les chiffres ont été rendus publics, soit le premier trimestre de l’année financière 2011, le marché mexicain avait généré des revenus de 100 395 dollars, soit 4 % des revenus trimestriels de l’entreprise, ainsi qu’une perte nette de 66 210 dollars.

Rappel

En novembre 2007, Groupe Odésia avait fait l’acquisition d’un groupe d’entreprises formé de Resource IT de México, de Resource IT Software de México et de Global Business Integration de México. La transaction à plusieurs volets avait une valeur de 2 millions de dollars.

Ce groupe d’entreprises, qui détenait une expertise dans les solutions d’Oracle, était actif dans les secteurs des services financiers, des télécommunications et de la technologie, avec à l’époque une présence à Querétaro, à Monterrey et à México au Mexique, au Panama et à Londres.

Or, les activités commerciales d’Odésia au Mexique auraient été affectées par un ralentissement économique et des délais d’attribution et de renouvellement de contrats, ce qui aurait entraîné des difficultés en matière de respect d’obligations financières. Ces obligations pourraient être liées à des prêts bancaires qui avaient été obtenus par Resource IT de México, dont la valeur totalisait 564 060 dollars au 31 décembre 2010.

En octobre 2010, Groupe Odésia avait embauché un nouveau directeur général au Mexique afin de procéder à une réorganisation des activités commerciales et augmenter les revenus. Ce directeur général, nommé Jose Antonio Torrero Diez, remplaçait un prédécesseur qui avait remis sa démission en avril 2010.

« Si un profit à court terme n’est pas obtenu, Odésia évaluera ses options stratégiques à propos de ses activités au Mexique », avait indiqué l’entreprise dans le rapport de son année financière 2010.

Groupe Odésia avait effectué auparavant un retrait d’un autre marché géographique, soit celui de la Suisse au début de 2008.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juin de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+